CoolCoolCool – Ad Song et son « gang bang auditif »

CoolCoolCool, un groupe de quatre potes nous a envoyé un petit colis par la voie postale du net. À l’intérieur, on a trouvé leur dernier clip tout beau, tout neuf avec la petite mention « non-censuré ». On a appuyé sur la touche play sans trop savoir ce qui allait se passer. Forcément, ça n’a pas pris bien longtemps avant que quelque chose nous explose à la gueule et mette le feu à nos rétines. À la 28ème seconde pour être exact. D’abord, un visage, une silhouette familière, et peu après la certitude que tout ceci était bien Anna Polina.

Il suffira d’un interstice pour plonger tête la première dans le grand bleu de son oeil, taper des longueurs sur cet océan nommé Anna, regarder quatre sextoys s’enfoncer dans le triangle des Bermudes et s’abêtir entre les vagues de ses seins. Anna baise le son, et aussi un bon bout de notre esprit.

On en a profité pour poser quelques questions au réalisateur de Ad Song

Hello Arnaud. Qui a eu l’idée du clip ?
L’idée est partie à la base de Piwi, le chanteur de CCC. Il m’a appelé un jour en me disant : on peut avoir Anna Polina comme comédienne pour notre clip et j’ai pensé qu’on pourrait faire un “gangbang auditif”.
En partant de là, j’ai écrit un scénario, avec un avant et un après l’idée du gangbang auditif, pour ne pas tomber dans un film porno, ce qui ne m’intéressait que moyennement.

Le groupe n’est pas présent dans la pièce principale, rassure-moi, ils étaient quand même là pendant le tournage avec Anna ?
Ah oui, j’aimerais rassurer tout le monde, ils ne se sont pas faits prier pour être présents sur le plateau. D’ailleurs, les mains qui “déshabillent” Anna sont les leurs. Mais je ne dirais pas celles de qui en particulier, par peur de foutre en l’air certains ménages…

Comment s’est passé le tournage ?
Une orgie de 48 heures. Je ne te raconte pas les détails, ça pourrait être censuré… J’ai même été choqué par moment, c’est vous dire… Non pas du tout, aussi incroyable que cela puisse paraître, une atmosphère très simple régnait sur le plateau. En fait, on dirait pas comme ça, mais on bosse dur sur les plateaux de tournage.

Katsuni nous a dit un jour « tu sais qu’une scène porn marche bien lorsque l’équipe technique commence à avoir chaud ». Était-ce le cas pendant le tournage ?
Tu imagines bien qu’il y a pire dans la vie que de travailler une journée entière avec une créature comme Anna. Heureusement que nous tournions un jour d’hiver… Mais mon cadreur pourra vous en parler mieux que moi, vous pouvez le joindre au 06 18 22 36…

Le sujet est Anna mais j’ai bien l’impression que ses seins prennent le dessus. Comment pourrait-on les qualifier ? Perso ils me font penser à un incroyable édredon,
Je crois que l’UNESCO veut les faire rentrer dans la liste du patrimoine mondial…

Montrer de la nudité devient compliqué dans un clip car c’est interdit par les CGU de Youtube, Facebook et à moitié toléré par Vimeo. Comment contourner ce problème ? Va-t-on vers une création artistique interdite de nudité car interdite de moyen de communication simple et grand public ?
Nous sommes une génération qui peut tout voir grâce à Internet. Nos aînés trouvent ça malsain et nos enfants normal. Il faut donc trouver un juste milieu à ça. Entre censurer dès qu’un sein est montré pour éviter de choquer nos parents, ce qui devient absurde, et censurer parce qu’un gamin de 10 ans peut tomber aujourd’hui sur n’importe quoi, ça coule de source.
À nous – nouvelle génération – de trouver un équilibre à tout ça. Mais de là à dire que nous allons vers une création artistique interdite de nudité me semble un peu exagéré. En tous les cas, je ne me sens pas censuré, et me sens libre de mettre un nichon si j’ai envie d’en mettre un. Vivement le prochain clip hein ?

Allez !

CoolCoolCool est en concert le 20 mars au Bus Palladium 

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap