Lauren savait être « supercool »

Plonger dans la chaîne officielle de NetVideoGirls sur Pornhub c’est faire un salto arrière dans le temps, direction les tréfonds de mon vieux dossier porn parti au fond d’une poubelle de Macos 9, celle qui avait le charme de la différence quand tout le monde roulait pour Bill Gates. Ce dossier était bourré de vidéos NVG et je ne l’oublierai jamais mais vous le savez déjà car j’ai beau arborer un Oculus Rift sur la tronche, je radote quand même pas mal sur le Tag et parfois cette époque me manque (un peu).

Vous le savez déjà mais dans une audition tout est faux mais tout est fait pour y croire. On joue au grand jeu du porn labelisé amateur qui n’en est pas. À part la sextape que vous avez tournée hier, le concept de porno amateur gratuit est un énorme mirage. Tout est argent, tout se monnaye et rien n’est innocemment tourné ici bas ; même avec une caméra de supermarché en main, que ce soit dans les rues de Prague, dans un club, sur un canapé en cuir ou dans les hauteurs de Los Angeles. Désolé de casser vos rêves si vous en aviez encore, mais qu’on se rassure tout ça n’empêchera jamais NetVideoGirls d’être magique et éternel.

« Oh look at you… »

Quand Lauren arrive dans le silence d’un faux bureau et qu’elle ment par convention pornographique sur son âge, personne n’éclate de rire. « Tu as 18 ans c’est ça ? Oh… supercool ». Derrière sa caméra, Mickael, reste pro comme à son habitude, il prépare ses routines, ses compliments et la description un peu bordeline de son calendrier. Lui non plus il ne rigole pas, l’important c’est d’éviter le montage pour coller au plus près de cette vraie-fausse réalité. Il faut y croire coûte que coûte, que la tension monte et ne retombe plus qu’après un suicide collectif de spermatozoïdes une quarantaine de minutes plus tard. Chaque parole de ce jeu de dupe se déguste, s’apprécie. On sait être raffiné même quand on joue les sales un peu creepy.

Tout est fake mais au fond tout est vrai. Le sexe est réel, il vit, il suinte, il est là, on peut le toucher dans sa sincérité. Passé le rituel de l’interrogatoire, on arrive sur ce classique de l’audition qui a traversé les âges pour atterrir sur les tubes, officiellement gratuit, officiellement légal, avec la même qualité en mpeg douteuse qu’à l’époque d’edonkey2000. Une ellipse folle d’une dizaine d’années, un témoin du temps passé entre les générations, qui servira d’appât ou de starter pour les futurs fans des auditions de Net Video Girls.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap