Le Bon Fap

Chanel Movie One : premier film de Chanel Preston

Chanel Preston aime les grandes aventures. Après avoir bravé les tempêtes d’Alaska (où elle a grandi), la victorieuse charmeuse des derniers Nightmove Awards et AVN Awards passe enfin à la réalisation avec Chanel Movie One, dont on découvre ici le premier trailer. Un fait d’autant plus alléchant qu’il s’agit d’une production James Deen et que la belle y fait jouer Dahlia Sky, Soverign Syre, Veruca James, Dani Daniels ou encore Claire Robbins. Le choix d’un titre en forme de private joke permet de détourner l’attention du spectateur, avant de mieux dévoiler ce qui semble être une jolie romance lesbienne gavée comme il faut d’outrageuse énergie sexuelle.

Cette poignée de secondes laisse effectivement espérer d’excitantes vignettes, cadrées avec dextérité. La pression du spectateur est savamment équilibrée par l’électronique tension musicale, à la manière d’une montée en crescendo porn, du fétichisme à l’explosion orgasmique. A travers ce montage très techno, les fantasmes sont éparpillés comme des bribes expressives de plaisirs éphémères, des bouts de corps captés avec soin, un véritable patchwork érotique : regards émus, pieds sensuels, chair imprégnée de tatouages, lèvres gourmandes, têtons en érection. langues habiles, fesses découvertes… Chacune de ces marches nous conduisant peu à peu vers quelques cunnilingus fous et autres baisers baveux et passionés. Dans la dernière partie du trailer, les bouches en particulier sont pour le moins sublimées, qu’elles embrassent les sexes, grimacent, s’ouvrent sous l’effet du plaisir, dégustant, mordillant, lêchant. Entre ces climax à l’esthétique convaincante qui sont autant de flash épars, la promenade mystérieuse de Preston sous une lumière mélancolique, et l’annonce d’un futur bon threesome à venir.

En attendant février, les mots sont lancés et font figure de slogan militant : CINEMATIC, EROTIC, ARTISTIC.

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire