Nevada : deux cas de transmission du VIH à Las Vegas

Pendant qu’on essayait de terminer tranquillement 2014 de l’autre côté de l’Atlantique, dans l’état du Nevada, la fin d’année ne s’annonçait pas dans la joie. Fin décembre, deux acteurs semblaient avoir été contaminés par le VIH, une rumeur vite confirmée par les autorités de la santé publique. D’après le communiqué de presse, l’un des acteurs aurait été contaminé l’autre sur un tournage se déroulant en deux temps. Le premier avait été testé négatif lors du premier tournage, puis a présenté des symptômes lors du second tournage avec son nouveau partenaire. Une infection qui serait liée à des tests qui ne respectent pas les standards de l’industrie et qui avait déjà provoqué une alerte en septembre.

Depuis quelques temps, les demandes d’autorisation de tournage de l’industrie adulte chutent drastiquement depuis 2012 (de 485 à 40 en 2013) pour se tourner vers d’autres horizons comme l’état du Nevada, où beaucoup avaient vu en Las Vegas un nouvel Eldorado du porn. Mais le problème sur la protection des acteurs se déplace de concert avec les tournages : le débat sur une loi imposant le port de capote, qui fait fuir le petit monde du porn de la côte ouest, pourrait bien lui aussi faire son trou dans l’état du Nevada. L’industrie du porn est sur ses gardes car il s’agit de la première infection qui se produit sur plateau depuis 2004.

Évidemment, Michael Weinstein, leader de l’AHF, s’est empressé de prendre la parole, histoire de rajouter une pierre de plus à son édifice pro-capote pur et dur et sans exception. La FSC, de son côté, maintient sa position : la capote ne doit pas être obligatoire sur les tournages car les protocoles actuels sont eux aussi efficace. Pour l’association représentant l’industrie, des règles contraignantes pourraient devenir un danger pour l’industrie du porn car elle encouragerait à délocaliser les tournages dans des états où la législation est moins stricte sur les tests des acteurs, comme dans le Nevada.

Pour autant, aucun moratoire n’a été mis en place. Ce qui soulève tout de même des questions sur le traitement à double vitesse des acteurs gays (et visiblement issus de studios bareback) dans l’industrie du porno aux Etats-Unis.

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire