LA FAPLIST #9

La dernière faplist remonte à beaucoup trop longtemps, on pensait au début en sortir une fois par semaine mais c’était peut-être un peu ambitieux. Par contre, ce n’est pas une raison pour lâcher l’affaire. Faut dire aussi qu’on était un peu occupé avec cette V4 qui arrive très bientôt (tout début janvier 2015) et avec nos autres activités que vous ne voyez pas en souterrain. Tout ça ne forme en aucun cas une excuse et voici donc cette faplist, 9e du nom, qui j’espère saura guider votre fap sur Internet.

Evil Angel : Pornification (Aiden Riley)

dana-james

Une des plus belles choses à voir en ce moment, c’est James Deen et Dana DeArmond qui n’en finissent plus de tourner ensemble, de s’éclater, d’être libres et beaux dans leur perversion. On serait tenté de croire que les deux forment un couple hors écran puisqu’ils ont commencé cette belle aventure à l’écran depuis la rupture de James avec Stoya, mais tout ça n’est que pure spéculation, puis au final on s’en cogne, c’est leur vie privée. Dana, à 35 ans, continue de nous éblouir et d’exposer son gapping d’amour qui ne prend pas une ride. Qu’elle ne s’arrête jamais, on lui demande juste ça.

Dans Pornification de l’hilarant Aiden Riley (on vous avait parlé de son compte Instagram comme un des meilleurs du porn jeu), Dana et James baisent comme des amants fougueux et j’ai autant la larme à l’oeil que la goutte au gland.

Roy Stuart : Giulia

Giulia est un curieux objet cinématographique (tourné à Paris) de Roy Stuart (le New-yorkais) et dégoté chez Lust Cinema (les Espagnols) qui n’est pas vraiment un porn mais pas non plus un film mainstream. Ce moyen-métrage érotique produit par Tinto Brass (l’Italien) navigue avec étrangeté dans un environnement pervers et sale où Giulia, une danseuse française, se prépare à aller à Rome quand elle se fait refouler de son voyage. Elle ambitionne alors d’être actrice et ne tombe que sur une promotion canapé glauque…

Il est peut-être un peu difficile de sortir ici la carte du fap, mais cet essai devrait sans aucun doute nourrir votre imaginaire avec sa sexualité dégagée du piège de l’amour romantique comme le dit si bien Arte.

Dungeon Sex (Kink) : Gabriella Paltrova in Tight Bondage and Ass Fucked!!

micked-mod-dungeon

Bien souvent les scènes de domination déchaînent les enfers et on assiste à du pilonnage dans les airs (quand il s’agit de bondage en suspension) ou des démonstrations de puissance (la tête dans l’oreiller). Avec Mickey Mod, c’est tout le contraire. Notre chouchou est un grand habitué de l’Armory et dans cette scène pour leur nouveau site Dungeon Sex, il domine lentement et méticuleusement Gabriella Paltrova.

La tension est là et ne s’évapore pas aux premiers coups de boutoirs, elle continue à graviter, à tenir les deux par les fils invisibles et à personnellement me la maintenir haute et tendue dans les cieux, sans jamais vouloir zapper comme un enfant hyperactif. Mes pouces se lèvent, cette scène est validée.

NakedSword : Stalker (Mr. Pam)

On file un coup de main à nos camarades du Journal du Hard pour leur dégoter les meilleures scènes du mois mais ils nous ont pris de cours avec ce sujet sur Stalker du studio Nakedsword, élu meilleur film gay de l’année par Pink!. Outre le fait que je sois absolument jaloux du boule de Brady Jensen (qui ressemble à notre Mickael Vendetta mais essayez de vous ôter cette idée de la tête pour fapper), le film déroule un vrai scénario, ce qui change quand même du gonzo habituel. Du sacré bon boulot, à déguster seul ou avec des bons copains.

Elegant Angel : Climax (Toni Ribas)

jodi-taylor

J’avais complètement lâché Elegant Angel depuis un moment car voir toujours les mêmes enchaînements dans les mêmes villas de Los Angeles, ça n’a pas grand intérêt… Bien que filmer des boules en contre-plongée restera toujours la meilleure idée qui soit (et je ne vois pas pourquoi je devrais préférer Evil Angel à Elegant Angel dans ce cas là). Ils étaient sortis de mon radar mais ils ont eu l’excellente idée de faire tourner la fascinante Jodi Taylor, qui pour moi, reste le plus beau combo girl next door dirty accessible du porn actuel.

Jodi dégage un naturel assez fou, j’ai très envie qu’elle devienne ma petite copine et je sens que c’est possible, un truc dans l’air que je sens et qui se connecte directement à mon entre-jambe. Bref, dans la série Climax (qui fait la part belle à l’orgasme féminin avec en star Bonnie Rotten, la tornade de l’Ohio), elle nous explique comment l’orgasme anal est le meilleur truc sur Terre. On ne va pas la contredire.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Porno Français