Sex Dolls : un paradigme de l’amour

Vocativ est un site d’information israelo-américain qui prétend mettre à jour des nouvelles perspectives du monde, via le deepweb. Pour son dernier sujet, on pense quand même que Benita Marcussen n’a pas dû s’enfoncer trop profondément dans les marécages d’Internet. Mais peu importe sa provenance, car sa dernière série intitulée I’m in love with a sexdoll vaut le coup d’œil et nous ouvre les portes d’un univers où les hommes et femmes ont pris pour partenaire ces poupées en latex à l’anatomie chiadée, choisie parfois par le futur propriétaire. On débarque dans le quotidien de ces Pygmalions, qui, pour la plupart, ont bien plus souvent reporté leur affection que leur sexualité sur ces poupées. Des dolls, pas toujours “sex”, qui servent de compagnie, de modèle photo ou de réceptacle à câlins.

Men-Living-Dolls_vocative 2

Cette belle série photo, qui nous éloigne des idées de zinzins collectionneurs, n’a cependant pas du être une mince affaire. D’ailleurs, quelques propriétaires de dolls du reportage désirent souvent rester anonymes pour s’effacer derrière leurs poupées. Car en dehors de The doll Forum, site de référence pour les amateurs de poupées, le reste du monde n’a pas toujours accepté ce déploiement d’amour pour un objet inanimé.

Men-Living-Dolls_vocativ 3

Men-Living-Dolls_vocativ

Le reste de la série sur Vocativ.com

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap