La chasse aux Fleshlights à L.A. a presque tout pour plaire

Une chasse au trésor en pleine rue est loin d’être l’opération marketing la plus originale. En revanche, si le trésor disséminé aux coins des rues est une belle liasse de dollars, on peut être certain que l’évènement risque de remporter pas mal de succès. L’idée ne date pas d’hier, et aussi loin que remonte les souvenirs du taulier, Blink 182 s’était déjà amusé à distribuer l’argent donné par la production pour leur clip The Rock Show en 2001.

Dernièrement, l’homme d’affaire Jason Buzi planque des enveloppes d’environ 100$ dans les rues de San Francisco et tweete des indices depuis le compte @HiddenCash. Depuis, il exporte peu à peu le concept dans d’autres villes américaines ainsi qu’en Europe avec Madrid, Londres et Berlin, tel un Robin des Bois moderne qui prend à lui-même pour donner aux autres. L’opération a failli se faire à Paris avant que la préfecture de Police ne rappelle au généreux Jason que distribuer de l’argent dans l’espace public était interdit par la loi. Devant ce refus de dernière minute, des jouets ont remplacé les billets verts. En même temps, vu l’état dans lequel termine un parc américain après une séance de chasse, on se dit que cela vaut peut-être mieux pour nos tulipes du parc Monceau.

Hidden Cash parks result

Visiblement animé d’une bonne intention, Fleshlight a décidé de surfer sur la vague et a donné la rondelette somme de 10 000$ à SimplePickUp, énième fabrique à lourdingues. Histoire de faire des heureux, ces derniers ont décidé d’enfourner la somme allouée dans 200 Fleshlights, sous la forme de coupures de 50$, et de les cacher un peu partout dans les recoins de Los Angeles pour le 25 octobre prochain. Du fric et une machine pour passer un bon moment masturbatoire, on avoue que l’idée des Fleshcashs n’est pas idiote.

Si jamais vous faites un détour par la côte Ouest, sachez que les indices sont d’ores et déjà disponibles sur les pages Facebook, Instagram et Twitter de SimplePickUp, histoire d’être présent partout. Il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’une opération pour les pick-up artists ; amis de la légèreté et du bon sens, il vous faudra passer votre chemin. Notre petit conseil : soit vous vous démerdez pour vous procurer un Fleshlight autrement que de passer par cette bande de branquignols, soit vous apprenez à courir vite avant qu’un mec coiffé d’un fedora vienne vous aborder.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap