Les délicieux POV à la GoPro de POVD

Si je regarde essentiellement des POV, c’est que je préfère l’immersion à la projection et que je vois le porn comme une expérience sensorielle. J’essaye toujours de rentrer la tête dans l’écran et de flipper ma race parce qu’avoir le boule de Dillion Harper à 3 cm devant la tronche, c’est pas rien les amis. J’ai d’ailleurs réessayé il y a peu du POV à travers l’Oculus Rift DK2 (je n’avais testé que via le DK1 auparavant) et autant vous dire que le futur du porn s’annonce complètement dingue. On se dirige tout droit vers du porno-drogue qui va vous défoncer la tronche. Le principe de “présence” dans la réalité virtuelle est un truc à faire vaciller toute l’humanité dans une grande schizophrénie. Un futur terrifiant qui m’excite au plus haut point.

Ça fera bien sûr l’objet d’un article et en attendant que les personnes derrière Oculus Real Porn me répondent, je vais vous parler d’un autre genre de porn qui s’en rapproche. Non pas qu’il soit en 3D mais parce qu’il est tourné avec le même matériel : la GoPro. Longtemps cantonnée à des petits délires d’incursions dans des porns, peu de studios (de qualité) avaient finalement misé sur l’engin. La petite caméra progressant à chaque nouveau modèle et gérant de mieux en mieux les basses lumières (et maintenant en 4K), elle devient sérieusement praticable pour du POV — c’est en tout cas le pari de POVD.

Appartenant au réseau PornPros (qui édite en autre Passion-HD) – le site dont on vous a déjà vanté plusieurs fois les mérites – s’est spécialisé dans le POV au son binaural et au prêt de caméra entre deux scènes (il n’est pas rare que l’actrice filme ce qu’elle voit, bien que ce soit trop peu souvent). Tourné entièrement avec une GoPro, on est dans du porn immersif mais avec les défauts (ou les qualités finalement) du très grand angle de la caméra. Souvent posée sur la tête, on a l’impression de mesurer plusieurs mètres de haut mais aussi d’avoir la tronche dans le boule des actrices. Même quand elles n’ont pas un cul de dingue – désolé Emily Grey mais tu ne peux pas tout avoir –, tous ressemblent aux PAWG de mes meilleurs fantasmes. Il faut donc oublier le principe de réalité et se laisser transporter dans cet univers où les choses sont réelles mais déformées, comme à l’époque bénie des caméras triCCD (les ancêtres qui fappaient sur Asstraffic à l’époque de l’ADSL s’en souviendront).

Comme nous sommes dans l’ère du porn promotionnel sur les tubes, on va s’appuyer sur eux pour faire un rapide tour du propriétaire. Le principe est assez simple chez eux, vous choisissez votre actrice du moment et vous vous laissez guider. Ils ont quelques “tricks” récurrents, comme le fait d’avoir ce fameux boule sous le nez en 69 ou des cum-shots depuis les hauteurs. C’est redondant mais quand vous avez un crush pour une actrice, c’est limite rassurant.

La qualité des tubes ne vaut pas celui des sites en full HD, mais comme on sait que vous êtes des fappeurs sans le sou, vous vous contenterez certainement des versions promo entre 8 et 12 minutes (ce qui est quand même bien généreux). Ma sélection n’est pas très compliquée, elle regroupe mes copines du moment. A vous d’aller fouiller ailleurs si elles ne vous plaisent pas évidemment.

Emily Grey est peut-être trop parfaite pour faire du porn et manque pas mal de perversité, mais avec cette façon de lécher du sperme sur une glace et de vous regarder avec l’air d’un petit lapin innocent, on lui pardonne TOUT.

J’avais pas trop calculé Dillion Harper jusqu’au jour où je l’ai croisée chez Life Selector. Avec ce regard pervers et ce sourire en coin, je prie tous les dieux du porn pour la retrouver comme ce gaillard sous ma douche le matin. A noter qu’elle est déjà passée cinq fois chez POVD.

Se réveiller avec Carrie Brooks qui vous tape un strip-tease doit ressembler à une douzaine d’huîtres avec un verre de Puligny-Montrachet (ma définition du paradis).

Si vous suivez un peu mes derniers faps, vous saurez que le petit rire fou de Dakota Skye et son regard vers le haut me rendent tout chaud, même quand elle porte un strap qui fait la taille de mon avant-bras.

3 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire