Avec un peu d’aide de mes amies porn stars

Avec plus de quatre ans de ce site dans les pattes et facilement dix-sept ans de pornographie au compteur, je pourrais être un vieux con blasé qui commence à trouver que le porno est dangereux, que tout est pareil, qu’on s’ennuie, qu’il ne m’intéresse plus. En fait, c’est l’inverse, je reste toujours admiratif de la capacité de ces bonnes vieilles chattes et teubs à me faire jouir et à me rendre heureux. Le porn est une matière incroyable, il est immortel et toutes ces années n’ont pas anesthésié mes envies, elles n’ont fait que les affiner.

Par contre je dois avouer que les tubes m’emmerdent pas mal car entre les fonds de tiroir et les previews mal tagguées, il est bien compliqué de trouver chaussure à son sexe. Pourtant, rien de mieux que de se pavaner dans ces vieux greniers, de chercher la perle rare, le tag parfait. L’autre soir, je cherchais l’inspiration et elle ne venait pas. J’étais du genre à avoir la gaule pas impressionnable, à avoir le tag passif, celui qui est plus fonctionnel qu’autre chose. Alors je me suis rappelé que mon tag parfait avait toujours été teasing et que le pouvoir de l’image se ressent quand il vient vous taper au fond des tripes et vous fait lâcher des mots, de ceux qui restent souvent enfouis au fond de votre cerveau.

J’ai donc tapé JOI, mon Jerk Off Instructions d’amour, le tag des fétichistes humanistes, celui qui tend une corde entre l’actrice et vous. Avec ce tag, on tombe généralement sur des vidéos semi-amateurs pas toujours bien effectuées avec des débutantes qui ne maitrisent pas forcément ce fameux teasing alors qu’il est indispensable à ce tag. Mais ce soir-là, le hasard m’a amené Faye Reagan, notre ex qui a déserté le game pour des raisons qu’on préfère ignorer. 17 minutes où elle vous traite de puceau tout en vous chauffant à bloc, y’avait de quoi faire fondre quelques fusibles.

(En bonus, une autre)

J’étais donc tombé sur un bon coin à champignons et pas ceux que les mauvaises langues imaginent. Un peu plus loin, on trouvait la reine Nina Hartley qui maîtrise à la perfection cet art ancestral de vous rendre toc toc avec quelques mouvements bien sentis.

Est-ce que le délire allait s’arrêter comme ça ? Non. Plus loin a surgi des entrailles de Xhamster Julia Ann, la milf parfaite.

À vrai dire, je n’ai pas pu continuer à chercher plus loin. J’ai donc mis une petite note sur mon bureau avec écrit « porn star + JOI = bon fappeur ». Ce qui peut par exemple nous amener à rencontrer Lexi Belle en tête à tête :

Ou bien Charlie Lane :

La conclusion de ce bon fappeur est assez simple : laissez les professionnel(le)s vous donner un coup de main.

6 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire