Pour Larry Flynt, les tubes, c’est fini

À 71 ans, Larry Flynt, l’empereur de la galaxie Hustler, ne comptant pas quitter son poste de sitôt a annoncé le 19 septembre dernier qu’il envisageait de faire entrer sa société en Bourse dans les douze ou dix-huit prochains mois. Bloomberg TV, la chaîne de télévision américaine centrée sur l’économie et finance, a profité de cette déclaration pour poser quelques questions au magnat du porn US sur son bébé devenu géant.

Pour Larry, si Hustler a su garder le cap depuis 40 ans, c’est aussi grâce à la diversification de ses activités : aujourd’hui Hustler est bien plus qu’un magazine. Il faut aussi compter la Hustler TV, une chaîne internet Hustler bien fournie et de nombreux casinos dans l’empire de Flynt. Et malgré la forte présence du porn gratuit sur internet, il compte bien tirer son épingle du jeu sans forcer et regarde l’avenir presque dans la même direction que notre taulier :  “La pornographie gratuite en ligne va disparaître parce que les consommateurs sont des gens qui apprécient la pornographie, or les gens apprécient désormais la qualité.

Si son avenir sur le web lui semble déjà tout tracé, Larry Flynt s’autorise une petite pique contre ceux qui nourrissent les tubes “Les gens qui mettent les vidéos en ligne gratuitement sont désespérés. Ils essaient de tirer un bénéfice de la pornographie par tous les moyens.” Quant à son entrée en bourse, Hustler compte bien ne pas suivre les traces de Playboy. Flynt affirme sans complexe avoir toutes les cartes et le cash en main pour étendre les frontières de Hustler.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap