Sextape d’Iggy Azalea : le petit théâtre Vivid est de retour

Il y a deux jours, l’abominable Steve Hirsh, le patron de Vivid, annonçait qu’une sextape d’Iggy Azalea venait de lui être adressée. La chanteuse australienne, immédiatement contactée par TMZ, avait alors regretté de ne pas pouvoir répondre à l’offre généreuse du spécialiste de la sex tape « volée », et pour cause : ce n’est pas elle sur la vidéo, tant pis pour la poignée de millions de dollars qui lui a été proposée en échange.

C’était sans compter sur l’incroyable retournement de situation qui vient de se produire : les avocats d’Iggy Azalea ont annoncé en fin de matinée que cette sextape pourrait finalement être authentique. Le choc. Elle aurait été enregistrée par un ex-copain, « sans qu’elle en ait eu connaissance ou qu’elle y ait consenti », peut-être lorsque la chanteuse était mineure ! Quelle histoire haletante, de quoi préparer le terrain pour une sextape qui pourrait bien battre le record de ventes absolu de One Night in Paris.

Nous, au Tag Parfait, on baille la tête renversée sur nos fauteuils pour mieux regarder le faux plafond méchamment corporate de nos locaux ; on a bourlingué, on sait, on connaît les bêtises et les plans de communication foireux de l’ami Hirsh et de Vivid. On ne manque jamais de vous en parler, ils nous avaient déjà fait le coup pour Tia Tequila et Farrah Abraham. Spoiler : la sex tape d’Iggy Azalea va sortir parce qu’elle n’a pas été tournée avant sa majorité et elle va rapporter un petit pactole à Vivid. La carrière de la chanteuse ne s’en trouvera pas projetée plus haut pour autant.

En tout cas, c’est notre opinion.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap