Neutralité du net : MindGeek défend la liberté des internautes

Internet est en danger outre-Atlantique. Il y a plusieurs mois, les grands fournisseurs d’accès à Internet américains ont imaginé un nouveau moyen d’augmenter leurs bénéfices ; taxer les sites Internet qui veulent être plus rapidement accessibles aux internautes. Un gros billet et les fournisseurs d’accès font sauter les limitations de vitesse qu’ils ont imposé, l’air de rien. Le fameux service de streaming vidéo Netflix a déjà plié face à Comcast, rendant ainsi son contenu plus rapidement accessible aux clients du plus grand FAI américain. On parle tout de même d’une vitesse de streaming accrue de 11%.

Bien sûr, c’est un scandale. Ce genre de mesure commerciale est une atteinte grave à la neutralité du net. Toutes les données, quelque soit leur auteur ou leur provenance, doivent être traitées de la même manière ; c’est le principe même de l’Internet. De nombreuses voix se sont élevées contre les ambitions des lobbyistes de Comcast, Verizon, AT&T, Time Warner Cable et de leurs amis de la Federal Communication Commission, une agence gouvernementale qui dit souvent oui et amen à leurs obscurs projets sans ciller. Comme d’habitude, les copinages entre politiques et grands industriels ont quelque chose à y voir, mais qu’importe.

Depuis plusieurs mois, les activistes de tout poil et les plus grands géants du net ont oublié leurs différends pour préserver cette neutralité qui leur est chère. Le géant du porno MindGeek vient de se jeter dans la mêlée en annonçant que PornHub, RedTube et YouPorn participeraient à la grande opération « Internet Slowdown » prévue mercredi. Ne vous faites pas de souci, vous pourrez toujours regarder vos vidéos en toute tranquillité et sans ralentissement ; il vous faudra juste clore « a big, in your face message » avant. Cinquante millions de personnes devraient être touchées. On compte sur vous pour avoir le fap solidaire et militant.

net-neutrality

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire