Porno Français

Miraisens : le futur de l’expérience sensorielle

« A m’asseoir sur un banc, 5 minutes avec toi, regarder l’futur tant qu’il y’en a… » c’est sur cet air mélancolique que le fappeur futurologue jette son regard de l’autre côté du parc pour tenter d’apercevoir en plissant ses petits yeux le futur du fap. Alors que chaque jour nous rapproche toujours plus de l’incroyable révolution de la réalité virtuelle, les inventeurs continuent à faire tourner à plein régime leur cerveau bien branlé pour accompagner cette transition vers de nouvelles réalités.

Natsuo Koda, boss de

Natsuo Koda, boss de Miraisens

L’entreprise de haute technologie japonaise Miraisens (« les sens du futur ») a ainsi convié la presse hier pour annoncer leur dernières avancées en terme de « 3D haptique ». Sous ce nom pas très sensuel se cache une technologie qui donne la sensation de toucher des objets. C’est un faux principe de « retour de force » en provenance d’un petit récepteur au bout du doigt qui combiné avec ce que voit l’œil trompe le cerveau et donne la sensation de toucher (alors qu’on ne fait que bouger ses doigts dans les airs).

retour_de_fforce

Problème : il faudra une 3e main pour se toucher

Pour le moment, il faut se contenter des rares images et des quelques infos sur le site de la firme mais les possibilités offertes par cette technologie sont immenses. Pour que la réalité virtuelle fonctionne entièrement, il est important que les trois principaux sens de la perception (la vue, l’ouïe et le toucher) soient entièrement impliqués dans le processus d’immersion. Le toucher faisait encore défaut, Miraisens apporte – on l’espère – un début de solution.

ISTROPICAL

Soyons honnête, on adore mater des énormes boules en contre-plongée mais ne pas pouvoir y poser ses mains reste un peu frustrant. Grâce à la « 3D haptique », on pourra bientôt caresser des beaux chibres de plusieurs mètres de long, faire jouer ses doigts sur des poitrines de porn star et tenir dans ses mains les plus beaux PAWG du game. Le futur du fap s’écrit en ce moment, il faut encore être un peu patient et déposer quelques cierges à l’église du porn pour que Zuckerberg ne bride pas l’engin pour le contenu adulte. On croise les wads.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire