Le Bon Fap

Le Fappening : le jour où Internet trembla

Aujourd’hui, au Tag Parfait, on reprend le boulot après de petites vacances bien méritées. Une bonne douche, un café chaud et on s’apprêtait à rattraper un mois de culture porn quand la nouvelle nous a percuté avec la puissance d’un char d’assaut. Rarement l’Internet aura connu telle agitation ; même les conservateurs les plus endurcis du village global n’ont pu s’empêcher d’y prendre part. Depuis quelques heures, on raconte partout qu’un type aurait piraté le iCloud d’Apple pour en extraire des centaines de photographies de célébrités dénudées, et peut-être même quelques vidéos.

La fumée n’est pas encore retombée, difficile d’y voir clair ; en attendant, on sait que les clichés volés existent bel et bien. Une partie, tout du moins. Cette nuit, celui qui les a dérobés a commencé à les diffuser sur 4Chan, suscitant une agitation exceptionnelle sur le plus mal-aimé des imageboards. L’un de ses messages a dépassé les 10 000 réponses avant de disparaître, du jamais vu. En temps normal, sur 4Chan, il est impossible de franchir la barre des 250 réponses. Les modérateurs ont choisi de lever cette limite pour faciliter la propagation des clichés. De leur fait, tout l’Internet s’est embrasé est quelques heures.

Second fil : la folie

Second fil : la folie

Le jour où Internet trembla

Pour le moment, Jennifer Lawrence, Ariana Grande, Kate Upton, Kirsten Dunst et une dizaine d’autres stars de moindre envergure ont déjà été victimes de ce leak massif . Et il se pourrait bien que ce ne soit que le début de l’averse. Le hacker incriminé a fourni une liste de célébrités concernées par son méfait ; elle compte une soixantaine de noms, parmi lesquels Selena Gomez, Wynonna Ryder, Vanessa Hudgens, Rihanna… Personne ne sait si cette liste est authentique et si ces clichés existent vraiment, mais tout semble l’indiquer. Au premier abord, du moins.

Du coup, c’est le foutoir. Depuis plusieurs heures, les torrents et les albums Imgur qui compilent les clichés leakés fleurissent et disparaissent à la chaîne au gré des serveurs qui tombent, épuisés. Les Tumblr qui font de même sont assaillis de toutes parts, surchargés au point de devenir impraticables. Twitter a commencé à suspendre les comptes qui participent à la diffusion des images incriminées. Les trolls et les petits escrocs en profitent déjà pour faire leur beurre, ne cliquez pas sur n’importe quoi, ne lâchez pas vos Bitcoins et oubliez cette photographie de « Jennifer Lawrence » maculée d’une généreuse faciale : ce n’est pas elle.

D’ailleurs, tout le monde ne s’accorde pas sur l’authenticité des clichés diffusés par le hacker : contrairement à Jennifer Lawrence, Ariana Grande et Victoria Justice affirment que ceux qui leur ont été imputés ne sont que des montages, tout comme celui du pauvre Justin Bieber, jeté dans la mêlée au même moment. Si c’est bien le cas, il faut reconnaître qu’ils sont très réussis. Une chose est sûre, c’est que celui qui est à l’origine du leak est soit très habile, soit très idiot. Plusieurs théories circulent sur son identité : on parle beaucoup d’un hacker qui aurait revendu les clichés à quelque pigeon pour une poignée de Bitcoins avant de disparaître.

La faille de San Andreas

Les spéculations concernant la manière dont le pirate a obtenu les images vont également bon train. La version la plus couramment reprise par les médias veut qu’elles aient été dérobées lors d’un piratage du iCloud, qui permet aux utilisateurs de produits Apple d’accéder à leur données depuis n’importe lequel de leurs appareils. Gawker, prudent, rappelle que ces informations n’ont pas été vérifiées. Ici, on évoque une attaque sur Snapchat ou sur Google Drive ; là, un vol commis sur les serveurs de Dropbox à la faveur d’une faille de sécurité béante.

La dernière fois qu’un pirate a intenté au droit à la vie privée des célébrités, il a été puni de dix années de prison après que le FBI lui a mis la main dessus. Comme disent ceux qui savent, inb4 party v& pour le responsable. Ça ne saurait tarder, d’autant que la communauté de 4Chan a déjà une petite idée sur son identité. Le leaker a fait une erreur : il n’a pas recadré les captures d’écran qu’il a utilisé pour prouver aux /b/tards qu’il détenait bel et bien des clichés volés. Les ordinateurs qui composent son réseau – baptisés « BARTANDJENNA », « TRISTAN » et « BH » –  n’y ont pas été dissimulés. En voilà une erreur grossière.

Le screenshot posté avec le message original du hacker

Le screenshot posté avec le message original du hacker

Les /b/tards contre les /pol/acks

Sur 4Chan, il y a pire que les troglodytes qui peuplent /b/, les abominables /b/tards : ce sont les /pol/acks, affreux autochtones de la catégorie politics du site. Vous n’y êtes, bien sûr, pas le bienvenu. A force de travail et d’obstination, un /pol/ack a retrouvé la trace du réseau visible sur les captures d’écran incriminées. Il appartient à une petite boîte de webdesign d’Atlanta, Southern Digital Media. L’équipe compte six personnes ; parmi eux, Bart, Jenna, Tristan et Bryan Hamade. Si l’on en croit les captures d’écran, le leak provient de l’ordinateur de Tristan, le stagiaire du site. Il a 15 ans. Bizarrement, Tristan n’a pas convaincu grand monde.

Heureusement, une nouvelle piste s’est rapidement ouverte ; grâce à une recherche d’image inversée, les enquêteurs de l’Internet ont découvert que l’un des clichés soit-disant révélés sur 4Chan avait été posté sur le subreddit /r/JenniferLawrence peu de temps avant le début du grand leak. Le redditor à l’origine du post, /u/BluntMastermind, appartiendrait à un autre employé de Southern Digital Media, Bryan Hamade aka BH ; l’un de ses posts précédents comporte une capture d’écran sur laquelle figure le fameux réseau « BARTANDJENNA », « TRISTAN » et « BH ».

Depuis, /u/BluntMastermind a disparu, le compte Twitter de Bryan Hamade aussi. On n’est pas là pour faire les vieux enquêteurs perspicaces, mais ici tout ça nous semble tout de même très étrange. Le leaker a promis de revenir ; le FBI l’attend vraisemblablement de pied ferme.

14 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire