La cumpilation de la semaine #43

Machette à la main, Gonzo ouvre la route ; les lianes s’effilochent. Assaillis par la moiteur de la jungle, ruisselants de sueur et essoufflés, nous ne faiblissons pas. La fièvre et le bourdonnement incessant des insectes font siffler nos oreilles, mais nous ne faiblissons pas. On va bien finir par le trouver, ce temple doré du porn, lui et ses piscines remplies de pierres précieuses et de camgirls canadiennes ; en attendant, on vous a mis de côté le plus beaux bouts de lianes qu’on a arraché sur le chemin. 

• Alex Wong a un rêve : dessiner la plus grosse bite du monde. « Je viens de finir mes études et je n’ai pas de boulot. J’ai envie de renouer avec mes rêves d’enfance. Je veux dessiner la plus grosse bite du monde. » Pour réussir, il a lancé une campagne Kickstarter – « Dickstarter » – chaque dollar rajoute un pouce à la longueur du dessin. C’est débile et c’est un succès. 

Un préservatif d’un genre nouveau vient d’être homologué en Australie. Enduit d’une substance qui tue, entres autres, les virus responsables du sida et de l’herpes, il nous protégera avec encore plus d’efficacité que ses prédécesseurs. Lancement commercial d’ici quelques mois en Australie ! Pour le reste du monde, il faudra attendre. 

masseffectbed

• Leisure Suit Larry, Tomb Raider, GTA, les Sims, Mass Effect : au fil des scandales, quéquette et expérience vidéoludique vont de pair depuis toujours. Vice retrace cette histoire commune et tente d’en profiler l’avenir dans un article tout à fait admirable. Chaudement recommandé par le comité.

• Alors que Coolio assume les motivations strictement financières de son engagement aux côtés de PornHub, une autre relique du rap fait son retour main dans la main avec des pornographes : Joey Starr, qui a fait appel à Jacquie et Michel pour le tournage du teaser de son prochain album Dans mon secteur.

• Terry Richardson a photographié la belle Jessie Andrews dans un style qu’on ne lui connaissait pas, tendre et chaleureux. Une sympathique ode aux poils pubiens qui se passe de tout commentaire, tant sur la qualité des clichés que sur les frasques du bonhomme.

hilton

• La sex tape de Paris Hilton a dix ans, déjà. On en profite pour rappeler qu’à l’époque, la sex tape n’était pas encore considérée comme un outil de communication et que la pauvre Paris n’avait absolument rien demandé. One night in Paris a été lâchée sur Internet par son mec de l’époque, l’inutile Rick Salomon.

• Le Royaume-Uni ne veut pas écorcher ses libertés ; selon l’Ofcom, l’équivalent du CSA, entre 92% et 96% des nouveaux internautes choisissent de ne pas activer les filtres anti-pornographie. Peut-être que le gouvernement anglais saura tirer les bonnes conclusions de ces chiffres.

Pendant ce temps, Moscou a annoncé que les réseaux Wi-Fi des campus estudiantins russes seraient bientôt soumis à un filtrage anti-pornographie et Pékin s’est engagé à faire disparaître les applications pour smartphones qui véhiculent des images explicites.

stoya

• Stoya s’est offerte aux questions de Dis Magazine pour une interview qui vaut vraiment le coup d’œil malgré sa carrure de pavé. Il y est question du rapport entre l’érotisme et la mort, de la ritualisation des tournages pornographiques et de la masturbation… Ça change. 

• Peter Acworth voudrait nous faire croire qu’il ne va pas abandonner San Francisco, mais les signaux inquiétants se multiplient. Depuis quelque jours et pour la première fois, plusieurs parties de l’Armory sont disponibles à la location

• C’est avec une grande gaieté de cœur que nous vous annonçons la sortie du trailer de Fifty Shades of Grey. On ne l’a même pas regardé, mais Morality In Media a trouvé le moyen d’aggraver notre butthurt en accusant ledit trailer de « normaliser les violences sexuelles« . Monde de merde. 

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire