La FAPLIST #3

Cette faplist est solide, elle s’appuie sur des bases classiques et mainstream. Pour la troisième fois, James Deen ramène sa petite tête de beau gosse pour nous narguer, ce mec est partout, c’est effrayant, on a l’impression qu’il tente un record du monde du nombre de scènes tournées. Pour contrebalancer sa surexposition, Kink surfe sur la mode des séries, en proposant sa version BDSM de Barbarella avec Lorelei Lee. Pendant ce temps-là, un gonzo millionnaire reprend sa caméra, Digital Playground prouve qu’ils sont toujours vivants et on vous montre qu’il faut aussi compter sur les anglais pour nous faire jouir. Bon fap à tous.

Kink. Barbarella (Lorelei lee)

Au 41ème Siècle, le culte de l’efficacité règne ; la sexualité est devenue obsolète. Barbarella, qui fait régner l’ordre et combat la perversion dans toute la galaxie, va se retrouver embarquée dans une aventure qui va lui montrer qu’elle a eu tort. Voilà le pitch du Barbarella – A Kinky Parody de Lorelei Lee, un hommage au long-métrage culte de Roger Vadim. Les studios Kink se sont donnés les moyens de faire les choses bien, Barbarella – A Kinky Parody est assez complet pour figurer sur les catalogues de six de leurs sites : Ultimate Surrender, Whipped Ass, Electrosluts, Divine Bitches, Sex & Submission et Fucking Machines. C’est la première fois que ça arrive et ça vous donne déjà une petite idée du contenu. D’ailleurs, niveau casting, on touche aussi de la qualité : Aiden Starr, Ramon Nomar, Chanel Preston, Dragon Lili, Dylan Rylan, Lorelei Lee et surtout la plus belle : Maitresse Madeline. Dispo sur la partie « films scénarisés » de Kink, une rubrique un peu méconnue.

Jules Jordan. Ultimate Fuck Toy Alina Li (Jules Jordan)

Alina_Li

Jules Jordan ne réalise finalement qu’assez peu de scènes, il préfère laisser ça aux autres pendant qu’il compte ses billets. Le millionnaire du porn semble avoir la vie douce en Californie, grandes villas, piscine, gros 4×4 et gonzo à la chaîne. Mais n’allez pas croire que le rêve américain est de tout repos, c’est pas le tout de tourner du porn, encore faut il qu’il soit de qualité. Avec le bonhomme et son équipe, on est dans une insolente constance depuis tellement d’années. Disciple de Stagliano, le bougre connait les gammes de la perversité sur le bout des doigts.

La semaine prochaine sortira Ultimate Fuck Toy Alina Li, un titre bien vulgaire mais à l’efficacité redoutable, où Alina Li explorera la galaxie des tags. Profitez-en, car c’est la dernière fois que vous la verrez, après un passage un peu sévère chez Public Disgrace, Alina a décidé de tourner la page du vice.

Evil Angel. Dean Vs. DeArmond (James Deen)

dana-james

« Avoir un bon copain, voilà ce qu’il y a de meilleur au monde » chantait entre deux guerres et deux poteaux Henri Garat. C’est également ce qu’aurait pu chanter Dana DeArmond en pensant à James Deen après avoir tournée dans sa dernière prod : Dana vs James Deen. Dana du haut de ses 34 ans, 9 ans dans le porn et sa régularité exemplaire dans un milieu qui voit passer les filles, comme les vaches voient passer les trains, continue à tourner avec une fraîcheur et un plaisir intact. On la retrouve dans ce porn avec James pour du sexe entre copains, sans pression, juste avec l’envie de faire plaisir à l’autre.

Digital Playground. Sisters Of Anarchy (Bonnie Rotten)

https://www.youtube.com/watch?v=cN6qcgLhKDs

Ça fait une éternité qu’on n’est pas allé voir du côté Digital Playground de la force-porn, c’est pourtant par là qu’on avait débuté le Tag, en se prenant leur prod haute qualité en plein dans la face (Stoya y était aussi pour beaucoup). Que se passe-t-il depuis que le studio star a été racheté ? Les contract girls tirent un peu la tronche, Robby D. s’est barré, ils ressortent des films en nous faisant croire qu’ils viennent tout juste de les sortir mais ça ne les empêche pas de tourner des nouveaux trucs. Dans la pléthore de sorties qu’ils continuent à envoyer, qui vont du gonzo aux films à très gros budget, on peut remarquer une série plutôt bien branlée, une parodie porno de Sons Of Anarchy. Elle s’appelle astucieusement Sisters Of Anarchy et elle est réalisée par la porn star sévèrement tatouée, Bonnie Rotten. On y retrouve Ava Addams, Jessa Rhodes, Dahlia Sky, Alektra Blue, Dana DeArmond et Misty Stone. C’est du sérieux.

Le studio anglais Joy Bear

Il se passe des choses de l’autre côté de la Manche. Le studio Joy Bear Pictures, pas peu de fier d’avoir gagné le prix « good for her » des Feminist Porn Awards de 2013 et d’être cité par un nombre impressionnant de magazines mainstream, continue son petit bonhomme de chemin. On n’a pas une sortie en particulier à vous conseiller, donc on vous a calé une vidéo des coulisses d’une de leur prod. C’était surtout le prétexte pour nous de vous montrer qu’on peut encore allier scénario et images de qualité en ces temps de crise. Si vous aimez la campagne anglaise, l’accent british mais aussi l’accent français (Tiffany Doll, Angell Summers, Lou Charmelle…), les chapeaux melon et les bottes de cuir, on ne peut que vous conseiller de mettre Joy Bear dans votre veille pornographique. Une sorte de Erika Lust en plus porno, plus anglais mais tout aussi travaillé.

2 commentaires Voir les commentaires

  • Le trailer de girls of anarchy m’a fait limite halluciner niveau qualité, ça m’a l’air pas mal ! En suggestions pour une future faplist, « Love is in the air » chez New Sensations est vraiment chouette, la scène avec Jodie Taylor waow, a voir clairement en couple, c’est intense.

  • Euh sisters of anarchy, ça m’en a tout retourné XD

Laisser un commentaire