Four Chambers : Crystalline

Vous n’êtes pas sans ignorer que le Tag est follement amoureux de Four Chambers. Pourquoi un tel dévouement ? Parce que nous sommes toujours autant en phase avec leur vision sensible et avant-gardiste du porn ; leurs concepts, novateurs et variés, n’ont de cesse de soulever de nouvelles interrogations sur l’avenir alternatif du X. Pour ne rien gâcher, leurs vidéos sont toujours aussi cool à regarder. Leur dernier court-métrage, intitulé Crystalline, est issu d’une collaboration avec la photographe et réalisatrice française Ortie.

Ortie

Ortie

Ortie

Ortie

Dans Crystalline, on retrouve Dwam, Auryn, Blath et notre bien aimée Vex (qui nous a offert une chouette interview le mois dernier). Comme d’habitude, Four Chambers a engendré une entité visuelle complètement inadaptée aux cases gelées et bien nettes du porno contemporain. Ça ressemble plus à un genre d’essai, une œuvre douce, sensible et intrigante, un poème oculaire nébuleux.

vex

Ici, les corps dénudés et l’acte sexuel forment une allitération visuelle, exploratrice d’une nouvelle facette du porn et guide de notre échappée, loin du confort avilissant de notre petit écran. Un peu comme si on regardait au travers d’une gemme. Les effets utilisés  – flou, distorsion, réflexion, réfraction et autres aberrations chromatiques – confèrent quelque chose de spectral à la vidéo. L’excellente bande-son, signée My Friend Is, achève de parfaire l’atmosphère de ce doux songe lesbien. Voici le trailer :

Si ça vous a plu, vous pouvez profiter des quinze minutes du court-métrage complet par ici, n’oubliez pas de faire un petit don pour aider Four Chambers.

Traduit depuis cet article par Le Serbe

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire