Le Bon Fap

LA FAPLIST #2

Bouayakasha, devinez qui voilà ? C’est la faplist #2 du Tag ! Notre sélection subjective mais délicieuse des meilleurs porn sortis depuis une semaine. Pendant que certains chouinent, d’autres ne lâchent rien et continuent à nous abreuver du porn de qualité. Merci à eux. Cette semaine dans le désordre : le retour de Stoya par la case vampire, du porn indé, de l’artillerie gonzo ensoleillée, du doux pegging et du flip-fuck de qualité.

Lucie Blush. Don’t Touch Me (Lucie Blush)

https://vimeo.com/98726434

Juan est musicien. Et comme tous les musiciens, c’est un con ! Il lâche sa copine Bianca pour une tournée de deux mois histoire d’aller taper comme un demeuré sur sa batterie avec ses copains musiciens. Bianca est passablement vénère d’avoir à attendre si longtemps et quand Juan revient elle lui fait payer à sa manière. Voilà le pitch de la nouvelle scène Don’t touch me, de notre camarade de fap Lucie Blush. Une demi-heure d’amour et de porn spécialement calibrée pour les fappeurs sensibles, épris de cinéma vérité.

Pour ses deux derniers films, A Custom-made fantasy et Alice Inside, Lucie Blush avait fait appel à des couples. Les deux acteurs de Don’t touch me, Juan Lucho et Bianca Resa, ne sont qu’amis ; ça ne change absolument rien, l’intégralité de la scène dégage une sincérité et une énergie folle. Apparemment, le tournage a été très amusant pour tout le monde et ça se sent vraiment. On vous parie que Juan et Bianca avait pas mal envie de se pécho bien avant ça.

Don’t Touch Me est disponible sur la partie premium de son site, à prix riquiqui, allez-y.

Evil Angel. Voracious Season 2 (John Stagliano)

voracious-stoya

Depuis que Stoya n’est plus liée au studio Digital Playground, on la croise plus souvent dans les colonnes des magazines que devant notre écran. Vous vous demandiez sûrement où elle avait bien pu passer pendant tout ce temps, et bien elle était tout simplement à Budapest ! Pour ceux qui seraient restés bloqués au fond d’un tube depuis deux ans, sachez que John Stagliano a lancé Voracious, une web-série vampiresque sombre et inquiétante, tournée dans les rues de la capitale hongroise avec la fine fleur du porn américain et de l’est.

Dans la saison 2, James Deen est un chasseur de vampire et Stoya un vampire. Dans l’épisode 13 – qui vient tout juste de sortir – ça se corse salement pour elle, ambiance à la Kink, écarteur et pinces à linge sur les nénés. On ne peut que vous recommander cette série perverse et esthétiquement très réussie (bien que vraiment très sombre par moments). Pour ceux qui n’ont foi qu’en Stoya, sachez qu’elle apparait aussi dans d’autres épisodes (l’épisode 1 avec Wolf Hudson), l’épisode 3 (avec Lea Lexis) et l’épisode 11 (avec Rocco Siffredi). Merci John.

Cocky Boys. Chris Harder & Felix Warner: Flip-fuck! (Jake Jaxon)

cocky-boys-flip

On sait tout sur vous, on vous traque jusqu’au moindre clic. La dernière fois par exemple, vous avez cliqué comme des zinzins sur tous les liens de la faplist en évitant avec pas mal de rigueur ceux de Cocky Boys ! On vous a pourtant balancé ce qu’il se faisait de mieux en matière de film scénarisé gay… D’accord, tout le monde n’est pas gay, mais ça n’empêche pas d’être curieux ! Du coup, on vous en remet une couche et on va bien regarder si vous cliquez au bon endroit, on vous surveille, ne nous décevez pas !

A vrai dire, j’ai toujours pas commencé mon coming-out, mais j’ai surtout trouvé cette photo magnifique et excitante, au point de la tweeter perdre 4 followers d’un coup. Chris Harder et Felix Warner sont versatiles et nous font du flip-fuck, un terme qui n’existe pas dans le porn hétéro et c’est bien dommage.

La semaine dernière, on vous présentait la version high-level de Cocky Boys, ici c’est la version gonzo, plus sobre mais qui touche à l’essence même du studio : du sexe entre potes, à la coule. Que demander de plus ?

Mofos. Samantha Rone : Pervs on control

samantha-mofos

Depuis nos bureaux parisiens, on aime bien s’envoyer des pokes avec Montréal, alors ce fap avec Samantha Rone t’est dédicacé à toi, Duff avec ta barbe rousse adoucie par le métal. Tu nous avais fait découvrir Samantha cet hiver avec ses beaux yeux, on te renvoie l’ascenseur avec ce porn de la série « Pervs on control » chez ces autres canadiens de Mofos. Le principe est simple (mais il n’est pas à reproduire chez soi) : c’est une mini-série sur des batards qui cachent des caméras chez des filles, c’est pas cool mais ça finit toujours dans la joie et l’extase, car c’est ça la magie du porn, pourvoir vivre sur écran ce qu’on ne ferait pas dans la vie.

Strapon-xx. Gina Devine et son gentil strap-on

Je doute un peu que cette vidéo soit si récente que ça, j’ai déjà fappé dessus si j’ai bonne mémoire et je voulais d’ailleurs en faire un bon fappeur ou truc dans le genre. C’est pas tellement que ce porn soit un chef d’oeuvre, bien loin de là (l’acteur n’a pas l’air très réveillé…) mais pour une fois on a le droit à du pegging sans finir la tête dans la cuvette des chiottes. Je veux dire, c’est déjà pas forcement évident d’inverser les « rôles » (chez soi ou devant un ordi) mais si en plus on doit se faire traiter de tous les noms, c’est lourd.

Bref, si vous ne le saviez pas encore, Strapon-xx propose d’enfiler un strap avec plus de douceur et moins d’humiliation que la plupart de ses confrères. Même si leurs prods mériteraient tout de même plus de passion comme dans la série Strap Some Boyz d’Evil Angel, on salue quand même l’initiative, qui nous fait penser à feu-Strapondreamer.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire