Infrarouge – Classés X

Tous les mardis, en deuxième partie de soirée, c’est Infrarouge sur France 2. Ce soir, le rendez-vous hebdomadaire des amateurs de documentaires innovants propose un nouveau volet de 21 jours… Adaptée d’un modèle espagnol par Alexandra Alévêque, la sœur de Christophe, la série 21 jours… repose sur un principe d’immersion totale : pendant trois semaines, au camping, à l’usine ou à la SPA, la journaliste vit et travaille au rythme de son nouvel environnement, des ses nouveaux collègues. Du journalisme hyper-subjectif, humain et sensible comme on aime. Pour Classés X, diffusé ce soir, Alexandra Alévêque s’est immergée dans le monde du porno en se faisant engager comme assistante par la réalisatrice Liza Del Sierra.

Entre France et Roumanie, caméscopes d’amateurs et tournages professionnels, la « journaliste à tout faire » a découvert un monde dont elle ne connaissait rien, si ce n’est le terme DP et quelques vagues souvenirs d’adolescence. Elle a aussi rencontré quelques grands noms de la scène porno hexagonale, dont Bruno Sx et Tiffany Doll, qui n’ont apparemment pas donné leur accord pour apparaître à l’image. Ce qui est probablement une malheureuse incompréhension – Alexandra Alévêque est réputée pour sa rigueur journalistique – a poussé les acteurs à menacer la journaliste de poursuites via Twitter.

Bonne ambiance.

En attendant, Classés X sera diffusé ce soir à 23h25 ; pour le moment, on n’a pas la moindre idée de la teneur de ce nouvel épisode de 21 jours…, mais on espère qu’Alexandre Alévêque aura su conserver son ton impartial et humain malgré le caractère polémique de son sujet. Ça nous changerait des reportages qui diabolisent le porn et ses artisans. Smiley complice.

5 commentaires Voir les commentaires

  • Les menaces de procès, ont eu raison de la diffusion du docu. C’était sur Guantánamo hier.

  • C’est bien regrettable tout ça.

  • On doit pas avoir la même Arte, parceque j’ai bien vu ce documentaire moi. Et pour tout dire j’ai pas été super convaincu. Tres en surface et Alexandra a eu du mal a caché un certain degout pour le porn tout du long.

    C’etait pas mauvais en soi, mais on peut clairement pas crier au génie.

  • edit : me culpa c’était sur France 2. Arte c’etait des docu sur la prohibition (ouais j’ai une vie de merde, je regarde des docu :p ).

  • Très en surface, ça c’est sûr. Après, quand on voit que la journaliste demande dans les 3 premières minutes du docu ce qu’est une DP, on se dit que ça va pas pousser très loin. Je pensais qu’un journaliste se renseignait un peu plus avant de faire un reportage!

Laisser un commentaire