AB 1576 : la capote devient obligatoire en Californie

Ca y est, c’est arrivé, AB 1576 a été adoptée hier par l’Assemblée de Californie à 45 voix pour, 12 contre et 21 abstentions. Le port du préservatif sur les plateaux de tournage est désormais obligatoire dans tout l’Etat. La nouvelle n’a pas vraiment fait l’effet d’une bombe : « Nous sommes déçus, mais nous ne sommes pas surpris » a déclaré Diane Duke, directrice de la Free Speech Coalition. De son côté, Isadore Hall, l’élu démocrate qui est à l’origine de la proposition de loi AB 1576, s’est félicité de cette réussite et a placé l’air de rien son éternelle punchline : « Le passage, aujourd’hui, de la loi AB 1576 est une réaffirmation forte de la volonté de protection de la Californie vis-à-vis de ses travailleurs, quel que soit leur domaine de travail. […] Depuis trop longtemps, l’industrie a prospéré sur un modèle qui exploite ses employés et fait passer le profit devant la sécurité au travail. « 

peter-acworth

Peter Acworth tire la tronche

AB 1576 signe la fin de la guerre entre l’industrie et les politiciens californiens ; ils ont déjà gagné, la loi doit encore convaincre les membres du Sénat californien mais ça ne devrait pas vraiment poser problème. Les studios de production vont vraisemblablement plier bagage pour les dunes et les néons du Nevada, qui est plutôt copain avec les pornographes. Chaque année, les AVN Awards ont lieu à Las Vegas. D’ailleurs, plusieurs poids lourds n’ont pas attendu la fin du feuilleton judiciaire pour mettre les voiles. C’est le cas des petits rigolos de Woodrocket, qui se sont installés là-bas l’année dernière. Désormais, même les plus gros studios californiens envisagent de déménager ; John Stagliano s’est dit prêt à partir pour les vallées fertiles.

Il y a aussi ceux qui vont rejoindre Reality Kings et Bangbros à Miami. Bien sûr, tout le monde ne prend pas la fuite. Axel Braun, par exemple, a allègrement souscrit au préservatif obligatoire et il fait même du zèle. Sachant qu’il travaille en partie pour Wicked Pictures, qui tourne avec capote depuis toujours, ça ne va pas beaucoup le changer.

Reste la question du trublion Kink, qui refuse d’imposer le préservatif à ses employés. Il y a deux semaines, l’irréductible Peter Acworth déclarait qu’il abandonnerait l’emblématique Armory si la loi AB 1576 était promulguée. Isadore Hall et ses copains lobbyistes de l’AIDS Healthcare Foundation ont bien réussi leur coup, ils sont en train de mettre les vilains pornographes dehors une bonne fois pour toutes.

4 commentaires Voir les commentaires

  • Bonjour le Tag, merci pour l’article!

    Je serais curieux de connaitre le point de vue des acteurs sur cette mesure.

    A votre connaissance, existe-t’il une association ou un lobby similaire à « Fair », représentant les intérêts du porn et reprenant les arguments contre le port obligatoire de la capote sur les tournages ?

  • Je suis mitigé aussi. Mon point de vu d’égoïste « client » du porn c’est que je préfère sans. Mais d’un point de vu strictement sanitaire c’est bien évidement une bonne chose.

    Et je pense que les acteurs/actrice qui sont contre le sont surtout vis à vis des retombées financières (une scène protégée étant payé moins). Mais cette concurrence du avec/sans n’existe que parce que certaine législation le permette. Si tout les états US reprenaient la loi ils n’auraient plus le choix et plus de question de différence de rémunération.

    Donc ouais, y’a du pour, y’a du contre. Difficile de se placer dans le débat.

Laisser un commentaire