Lance Hart ou la quête du happy pegging

L’année dernière j’ai eu la chance d’interviewer Mickey Mod qui avait mentionné Lance Hart comme un très bon acteur  et réalisateur queer à suivre. Lance est entré dans l’industrie du porn un peu avant ses 30 ans, (il en a aujourd’hui 34) il a le plus joli petit cul au monde et réalise surtout le meilleur porno bi et femdom qui soit, militant pour une production éthique, ouverte d’esprit et plus féminine.

Tes productions tournent beaucoup autour de cette dynamique dominé/dominant. Est-ce que tu te sens particulièrement à l’aise en étant soumis ?
Je crois oui… J’ai toujours eu un fétichisme pour ce genre de choses, puis ça se vend bien. Avec ma copine, dans la vie privée, je préfère être dominant mais honnêtement d’autres acteurs sont meilleurs que moi dans ce domaine, je pense à James Deen ou Wolf Hudson (qu’on retrouve également comme soumis), donc je me concentre plus sur ce côté “dominé”.  Une grande partie de mon travail est d’être dominé, comme sur SweetFemdom, mais sur ManUpBitches (mon site gay), il y a un peu des deux, même si je joue plus souvent le rôle de sub. Sur CumOnYogaPants, mon nouveau site, il n’y a pas vraiment de domination,  l’idée c’est surtout de jouir sur des filles qui portent des leggings.

Je trouve intéressant que sur tes sites, tu mélanges du femdom mais aussi des scènes plus “neutres” avec du strap. Tu connais d’autres productions qui ont le même état d’esprit ? Ou des studios sur Clips4Sale?
Sweetfemdom présente le côté doux du pegging, une grande partie du contenu n’est même pas taggué “femdom”. Parfois on peut aller vers du CBT ou de l’humiliation, mais la plupart du temps ça reste que du sexe anal. On en trouve pas tellement sur Clips4sale mais tu peux aussi retrouver de jolies filles portant des strap-on chez Evil Angel avec qui j’ai déjà bossé.

DZ7WvNtUkRdouble-team-pegging-ariana-and-bailey-2

Le problème c’est qu’il n’existe qu’un seul mot pour définir ça, c’est  “pegging” (chevillage en français, personne n’utilise ce terme, donc restons en anglais — ndlr), et c’est pas un terme tellement répandu. En fait si tu tapes  “pegging tendre” dans un moteur de recherche tu ne trouveras rien. Si je veux voir des filles prendre des mecs avec un gode-ceinture, je vais taper dans Google “ filles qui baisent des mecs avec un gode-ceinture” et je vais très probablement tomber sur le tag femdom. Je vais peut-être trouver ça cool ou à l’inverse trouver ça trop violent et malheureusement associer  pour toujours sexe anal et domination.

En gros, il n’existe pas de tag ou de terme pour ça, il faudrait trouver un mot pour parler de “pénétrer les mecs avec douceur” ?
C’est ça ! Il n’existe pas de mots ou de tags pour dire “du pegging à la cool”. C’est la même chose quand je tourne du porno bi, je dois toujours réfléchir à comment je vais l’appeler, comment je vais le tagguer pour que les gens tombent facilement dessus. C’est pour ça que je suis sur Reddit et Fetlife, pour éduquer les gens, leur montrer qu’il existe du “happy pegging” et du porn bi. Si tu tournes un porn qui ne rentre pas dans des catégories prédéfinies, personne ne va le trouver et si par hasard, ils tombent dessus, ils peuvent flipper parce que ça ne va pas rentrer dans ce qu’ils ont l’habitude de voir. J’ai le même problème avec le porno bi d’ailleurs, si je sors une scène bi avec deux mecs et une nana, mes ventes chutent. Les mecs hétéros n’ont pas du tout envie de voir des trucs gay. De l’autre côté, c’est également compliqué de vendre du porno bi au marché gay : ils ont envie de m’imaginer gay, pas avec avec une fille !

lance_divine

Kink cloisonne son offre par niches : Divine Bitches d’un côté, Men In Pain de l’autre et le cuckolding plus loin, du coup les gens ne se sentent pas perdus dans du contenu qu’ils ne voudraient pas voir. Mais ils peuvent se permettre car ils sont suffisamment gros. Pour moi c’est plus compliqué avec mes petits sites, du coup c’est un perpétuel questionnement.

A propos de cuckold, est-ce que ton public en regarde ? Est-ce que la bisexualité “forcée” est un fantasme qu’ils acceptent ?
C’est un truc intéressant oui ! Quand c’est forcé ça passe même mieux, mais tu auras toujours des mecs pour dire “arrg un type qui suce un autre, je veux pas mater ce truc de gay” mais paradoxalement c’est ok pour eux de regarder un mec sucer un gode-ceinture… Ils ne savent pas encore vraiment ce qu’ils veulent. Quand j’avais 18 ans et que j’ai commencé à regarder du porn, le porno gay ne m’excitait pas du tout, puis j’ai commencé progressivement à changer… Les gens grandissent, ils évoluent, et maintenant ça m’excite !

Tu as également dit que c’était compliqué de trouver des filles prêtes à tourner du porno bi.
C’est surtout vrai à Los Angeles ça. Si tu es actrice, tu as envie d’aller à LA et te faire un max de fric. Une fois là-bas, tu te retrouves en contrat avec des agents et ils t’interdisent de faire du porno gay. Ils ont peur des IST et du sida. Ça n’a aucun sens mais c’est comme ça que ça se passe. Enfin, je ne crois pas que ce sera ça comme ça éternellement. A mon avis, d’ici cinq ans, il y aura autant de porn tourné en Floride qu’à LA.

A cause de la mesure B ?
Oui mais aussi parce qu’on traverse une grosse crise économique et que tous les jours 10 personnes se disent : “Putain, j’arrive à pas trouver de job, je devrais peut-être me lancer dans le porn”. Ils commencent et ils adorent ça, et ils sont genre “J’aurais du faire ça plus tôt !”. Et si les producteurs en Floride pensent qu’ils peuvent faire assez de blé, ils vont rester et les agences n’auront plus la même influence qu’en ce moment à LA.

Ceci dit il y a de plus en plus de bi dans mon public, surtout chez les hommes. J’ai remarqué que beaucoup de femmes regardaient du porno mais peu sont partantes pour en payer.

lance_hart_cat

Tu entends par là que les hommes sont plus prêts à payer pour du porn que les femmes ?
Il y a très, très peu de consommatrices sur mes propres sites Internet, en tout cas. Sur Fetlife, par contre, je reçois énormément de commentaires de filles qui me disent “Je kiffe trop, c’est trop sexy”, “ça m’excite à fond”… A vrai dire, je ne sais pas. Je ne suis pas une femme donc je ne peux pas savoir, mais je pense qu’elles n’ont pas besoin de bien plus que de leur imagination, ou qu’elles peuvent jouir très vite seulement avec un vibro et quelques photos ou une visite rapide sur un tube.

A propos de Fetlife, j’ai vu que tu étais l’un des rares professionnels de l’industrie à l’utiliser comme un outil promotionnel (Lance poste beaucoup de photos et de vidéos de ses tournages, elles ne sont accessibles qu’aux membres premium).
Fetlife est un très bon moyen de toucher des millions de personnes, c’est aussi une très bonne manière de tester mes nouvelles productions sur le public, de voir ce qu’ils veulent, d’entendre ce qu’ils en pensent. Fetlife me permet aussi de rencontrer de nouveaux modèles.

Poster beaucoup de contenu gratuit et d’extraits de vidéos sur les tubes ou sur Fetlife aide à combattre le piratage : plus je donne de trucs gratuits, plus j’ai du trafic et des achats sur mon site Internet. Ça me permet à la fois de trouver et de fidéliser mes clients.

Tu peux nous parler de ton délire pour les leggings et les pantalons de yoga ?
Je pense que c’est assez courant. Beaucoup de types que je connais adorent ça, ils kiffent voir passer une fille en legging ou pantalon de yoga dans la rue. C’est super excitant parce que beaucoup de femmes en portent, que ce soit à la salle de sport ou à l’aéroport, etc. C’est moulant, ça fait un super beau cul, et c’est tellement courant que tout le monde adore ça.

Concentration is important in my line of work

A post shared by Lance Hart (@lancehartfetish) on

Tu n’as pas été nominé aux Toronto Feminist Porn Awards. L’autre jour j’ai lu un article qui disait que le porno féministe ne devait être produit que par des femmes. Je ne suis pas d’accord avec ça, je pense que tes films pourraient être qualifiés de féministes.
J’espère bien, je suis féministe. Je ne savais pas que ça existait, il se passe tellement de choses tout le temps, c’est dur de tout suivre. Mais je devrais vraiment me renseigner à propos de cette cérémonie. Je ne pense pas que ça doit obligatoirement être fait par des femmes. Mais bon, si tu parles de tout ça avec dix féministes, elles te donneront toutes un avis différent sur ce qu’est le porno féministe. Je me sens féministe, je veux l’égalité des droits, je veux que les femmes aient les moyens de réussir.

La façon dont je recrute des amatrices est profondément féministe : je cherche des annonces sur des sites genre Craigslist ou Backpages, des filles fauchées qui ont besoin de thunes pour payer leur loyer ou leurs factures et qui cherchent à devenir escorts ou “masseuses” ou n’importe quoi d’autre, certaines envisagent même la prostitution comme leur dernière chance.

Ensuite, je poste mes propres annonces, j’explique que je suis à la recherche de modèles dominatrices et très souvent, ça marche : elles voient ça et elles se disent “Wow, je vais aller mettre des coups de pieds dans les couilles de ce mec, le baiser avec un strap-on et être payée pour ça,  c’est mieux payé, c’est légal, et c’est sans risques !”

lance_hart_sweetfemdom

J’essaye de les aider à sortir de cette vulnérabilité financière, de leur apprendre à lancer leur entreprise pour qu’elles n’aient même plus besoin de moi. Elles peuvent se servir de mon réseau pour créer leur propre site, et créer leur propre petit empire. Bien sûr, au final, elles utilisent toujours leur corps mais elles n’ont pas à se soumettre à qui que ce soit.

Je pense que je pourrais aider encore plus de filles si j’étais une femme, et on ne me suspecterait jamais de les exploiter. Mais je suis un homme et c’est le mieux que je puisse faire.

On dirait que tu essayes vraiment d’aider les gens à rentrer dans l’industrie. Tu as écris quelques articles à ce sujet sur ton blog et sur Fetlife…
J’aime bien  trouver des gens qui ont envie de bosser dans le porn mais qui ne savent pas comment s’y prendre. Je les aide à se lancer de façon saine, sûre et profitable. Je suis arrivé dans l’industrie à trente ans et j’étais assez mature pour savoir ce que je faisais, mais à dix neuf ans j’aurais aimé que quelqu’un me donne des conseils, particulièrement en tant que soumis. J’étais vraiment naïf à cet âge-là, on aurait pu abuser de moi. Le porno bisexuel, le « happy pegging », le fétichisme en général, il y a tant de façons de faire évoluer l’industrie du porn positivement, mais malheureusement, il y aura toujours des types prêts à exploiter les autres, à leur faire perdre pied pour mieux les pousser à faire n’importe quoi pour quelques milliers de dollars.

Je préfère penser que c’est mieux d’apprendre aux novices à gérer leur carrière de soumis, et leur montrer comment sur le long terme ils peuvent gagner plus que pour une seule scène. Il n’y a pas d’université du porn, on ne peut pas apprendre ça en cours, alors je me suis dit que je devais aider d’autres personnes à rentrer dans l’industrie. C’est surement un peu égoïste, mais je me dis qu’aider un maximum de gens me permet aussi de faire grandir mon réseau, et donc de produire du meilleur porno.

divine_bitches

Est-ce que tu vas tourner plus de scènes pour Kink et avec Maitresse Madeline ?
Ouais, carrément ! J’adore Kink, ils sont comme une famille. J’ai plein d’amis là-bas, comme Mickey ou Madeline.

Tu connais des acteurs ou actrices français ?
J’ai déjà bossé avec Anissa Kate la semaine dernière à LA pour Femdom Empire. Elle est magnifique et je suis certain qu’elle fera de grandes choses dans le futur

Si tu passes en Europe, on peut essayer de te trouver des filles et des mecs avec qui tourner si tu veux.
J’adorerais. Mais il faut déjà je que fasse plus d’argent pour me payer ce voyage !

3 commentaires Voir les commentaires

  • Je suis toujours déçu par ses films de pegging. Le gars est beau, ses filles aussi, y’a la petite ambiance « amateur » qui fait réaliste, et puis ca vire toujours un peu à « la fille punit le gars avec sa teub en plastique ». On dirait que pas un film ou les deux parties s’enfilent joyeusement sans distinction de pénétrant/pénétré, dans le seul but de se rendre heureux par le trou du cul.
    Et ca tranche avec l’ambiance qu’il semble vouloir y donner.
    Ou alors j’ai pas vu les bons films, ce qui est (très) possible.

    Depuis peu y’a strapOn.xxx qui sort des trucs plus doux, avec une esthétique très « lisse » (un peu a la x art mais en moins « pureté virginale »).
    Mais on y perd le coté plus amateur/spontané.

    Bref, la quête du happy pegging n’est pas finie.

    • Tout à fait d’accord mais tu trouveras chez Lance Hart exactement ce que tu cherches, de la multi-pénétration (appelons ça comme ça) sans humiliation. Ca s’enfile partout, ça fait plaisir à voir. Pour StrapOnXXX, c’est un peu pareil par contre les acteurs/actrices manquent un peu de présence, c’est un peu plat malheureusement. Tu as aussi ça chez StraponDreamer mais j’ai l’impression qu’ils sont pas trop trop à jour. Ou bien dans certaines vidéos chez Evil Angel mais c’est vrai qu’on retombe un peu vite dans le schéma « regarde comme t’es une petite merde qui se fait enculer »…

      Bref, vivement que le porn mainstream sorte du schéma dominant (mec) / dominé (fille).

  • Faut regarder du côté de Coiled up sinon. http://www.coiled-up.com/pegging-video-here/

    Très doux, et très bien fait.

Laisser un commentaire