La cumpilation de la semaine #21

Une fois de plus, ce fut une semaine pleine d’énergie et de dons de soi au Tag Parfait. Entre Internet et nous, c’est compliqué, on s’aime, on se hait, on se bat, on peaufine notre symbiose sans relâche ; l’équipage tient bon, contre vents et marées. Chaque jour, au petit matin, le Second Saint-Sernin remonte ses filets chargés de trésors pendant que le Capitaine Gonzo scrute le ciel, le sextant vif et la barre ferme. Moi, je suis Serbe, alors je fais des trucs de marin serbe. Cette semaine, c’est la pêche miraculeuse ; on vous laisse avec cette copieuse cumpilation, histoire de finir la semaine en beauté. 

Le porn à la dérive

• Google poursuit sa petite guerre anti-porn comme un tyran de bac à sable qui refuse de prêter ses jouets. Le géant capricieux continue de s’attaquer à l’affiliation en invoquant le confort de ses utilisateurs, ce qui semble un peu gros ; Google n’est pas sans savoir que dans la sphère de la pornographie en ligne, les programmes d’affiliation sont courants. La mise à jour Penguin avait déjà cogné dur, ce n’est visiblement pas près de s’arrêter.

Ce n’est pas tout : le dernier gadget de Google, Chromecast, va également servir d’arme anti-porno. Ce petit périphérique pas du tout révolutionnaire, qui vous permet de connecter votre ordinateur, smartphone, tablette, etc. à votre télévision ne profitera pas à tout le monde. L’outil nécessaire au développement d’applications compatibles avec Chromecast vient d’être rendu disponible ; son contrat d’utilisation interdit tout ce qui touche à la nudité et à la sexualité. On se demande sincèrement pourquoi.

chromecast

• Petite brève judiciaire au pays l’oncle Sam qui mélange les tags #swingers, #spy et #cuckold. Un gars est tout heureux, il a enfin réussi à choper un couple sur internet qui accepte de coucher avec lui. Ce n’est pas facile pour un homme seul de trouver couple à sa teub. Sifflotant un air joyeux, il retrouve les deux filous, puis ils passent aux choses sérieuses. Le mec officie avec la femme, le mari regarde, rien de plus normal. Du bon sexe occasionnel comme on aime. Malheureusement, le type se rend compte que le mari filme discrètement la scène. La plainte est déposée à la police plus tard et les portraits des deux criminels du cuckold se répandent dans la presse : d’autres mâles solitaires auraient pu en être victimes. Gare à vous les hommes seuls, nul n’est à l’abri des libertins sans scrupules.

• Vous vous moquez de Miley Cyrus, mais vous rigolez d’une jeune femme qui souffre bande de sans cœur. Sa rupture avec Liam Hemsworth lui a causé bien des tourments. Elle avoue des difficultés à faire confiance aux hommes désormais, finie la candide Hannah Montana. Voilà pourquoi elle tire la langue sans raison et sans cesse, elle fait la nique au genre masculin. Dans W Magazine, dont elle fait la couverture métamorphosée, elle s’exprime sans filtre : « les mecs matent bien trop de porno. Ces filles-là n’existent pas. Elles ne sont pas réelles. » Que dire alors de ses tétés qu’on peut admirer dans le Vogue allemand ?

vogue

Le porn qui nous attire

• Shhh.com a interviewé Erika Lust, la réalisatrice féministe et créative dont on n’arrête pas de vous parler tant on l’aime. Son premier contact avec les images explicites, sa manière de travailler, ses standards de qualité ; comme d’habitude, Erika Lust déborde de justesse quand elle parle de pornographie. Et cet éthos, mes aïeux, cet éthos.

_MG_7285

• Un rédacteur du Tag dont on taira le nom nous a dit récemment “on parle trop de Kink !”. Il a été viré sur le champ, on ne parle jamais assez de Kink, meilleur studio porno du monde sans concurrence possible. L’empire Kink continue son expansion avec un 6e site gay au doux nom de 30 minutes of torment qui fait la part belle à la torture sous toutes ses formes, une sorte de condensé des autres facettes gay de Kink.

• Le beau Mickey Mod s’occupe toujours d’incarner la voix de notre studio d’amour dans Behind Kink. Si un nouveau site gay vient de voir le voir, le côté straight n’a pas à se plaindre puisqu’un crossover parodique va débouler sur chaque site spécialisé. Lorelei Lee joue une Barbarella du 41e siècle qui va tester le combat dans Ultimate Surrender, le coup de foudre dans Electroslut, l’orgasme mécanique dans Fucking Machines et se soumettre à Maîtresse Madeline. Un voyage dans toutes les galaxies de Kink qui sonnent comme un régal.

• C’est définitif, l’AMA est désormais un passage obligé pour une porn star. Hier, c’est Kayden Kross qui s’y est collée et il faut avouer que c’est l’un des plus sympathiques Ask Me Anything qu’il nous ait été donné de lire. On y apprend qu’elle ne mange plus que des crackers depuis son accouchement, qu’elle se fout complètement des allitérations, qu’elle aime Steinbeck et Vonnegut. Elle vanne, pince-sans-rire, affiche sans complexe son amour éperdu pour Manuel Ferrara. Une lecture assurément saine et amusante : “Un conseil pour la fellation ? – Traite ça comme un énorme, énorme clitoris.”

article-kross01

Tease-moi fort !

• Forbidden Fruit est un tout jeune studio qui n’a pas froid aux yeux ; sa spécialité assumée, c’est le tabou érotique. Virgin Manipulations, leur dernier film, parle de jeunes vierges trop pressées qui se précipitent sans réfléchir sous les draps de mauvais garçons. Ça sort le 19 février et c’est rempli de jeunes et sympathiques starlettes : Hannah Heartley, Carter Cruise… On attend de voir si Forbidden Fruit méritait bien sa nomination dans les catégories Best New Studios des derniers AVN.

• Anton Isaev est ukrainien, pourtant il maîtrise parfaitement l’esthétique de la lycéenne américaine. Jupe tartan, socquettes, jersey de l’équipe de foot. On se noie dans l’Amérique hors cadre, celle du retour de cours où, entre deux copines, on expérimente la tendresse en folâtrant sur du dubstep. Que seraient les vidéos de filles nues sans cette musique de l’enfer ?

https://vimeo.com/85397477

En bref

• Quand on a une bonne idée, autant l’exploiter à fond. L’équipe de Pornhub reprend les meilleurs coms de ses fappeurs, les transforment en cartes de Saint-Valentin et se prend une pluie de relais dans la presse mainstream. C’est dorénavant un gros classique, un buzz éphémère et gratuit. Attention à ne pas en abuser cependant.

• James Deen n’a pas beaucoup dormi, James Deen n’a pas beaucoup mangé, James Deen est de mauvaise humeur, il compte les heures et en profite pour réinvestir toute cette énergie négative dans l’écriture d’un billet râleur contre la mesure B. C’est court, plein de sens et surtout ça nous rappelle que James n’est finalement qu’un être humain, comme nous tous ; la preuve, il devient insupportable quand il manque de sommeil.

• Le porno et les statistiques, c’est encore pire que la politique et les statistiques. Une étude conduite auprès de deux mille personnes par Harris Interactive vient de démontrer que les Américains, à l’instar des Allemands, préfèrent leurs smartphones, leurs télés, leurs ordinateurs et surtout leur INTERNET à la pratique de la quéquette. On s’en doutait, maintenant c’est sûr ; les nouvelles technologies nous précipitent vers l’extinction.

• Hysterical Litterature du photographe Clayton Cubitt, ce n’est pas que le premier épisode avec Stoya, voici le neuvième avec Marne qui nous lit avec difficulté et une voix haletante « Self-Portrait in a Convex Mirror » de John Ashbery.

• On s’en balance, mais on vous le dit quand même : Benzéma, l’homme qui tire au-dessus de la cage plus vite que son ombre, entretient une liaison romantique avec Diamond Kitty, actrice d’origine cubaine dans le porno depuis 2008. Saint-Sernin a enquêté, il affirme que c’est une vraie info ; il a tout recoupé. Par mégarde sans doute, les photos ont été effacées cette semaine : classique de l’Attention Whore. Edit : Il s’avère que c’est une grosse mythomane.

diamond

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire