Porno Français

Entretien avec l’abcdrduson : sexe, pouvoir et biftons

Gonzo – Vous pouvez nous donner des morceaux ou des clips vraiment très sexuels, sensuels, qui suintent ?
Nico – Candyshop de 50 Cent. How Do You Want It de Tupac.

https://www.youtube.com/watch?v=g8vzO7T7yhE

Gonzo – Avec Nina Hartley, Heather Hunter et Angel Kelly dans le clip. Y’avait moyen de fapper sur la version non censurée.
Mehdi – Après, un morceau de Too Short, évidemment.

Nico – Un truc un peu glauque dans une rue grise en fin de soirée, Get On Your Knees de Necro. Avec cette espèce d’intro…

Mehdi – Me So Horny de 2 Live Crew, qui est un des vrais premiers groupes à parler de cul de manière décomplexée, leur album As Nasty As They Wanna Be rien que la pochette…ils parlent de cul.

Gonzo – En permanence : Lèche-moi le boule jusqu’à ce que ta langue soit caca-marron !
Nico – Ovni à l’époque.

Mehdi (s’adressant à Nico) – Exactement. Et je sais pas si tu vas être d’accord, mais je trouve que dans les grands des années 80 et 90, c’est ces disques-là qui vieillissent le mieux. Plutôt que les disques très ancrés dans leur époque avec un vrai message, même si je les respecte évidemment, mais j’ai beaucoup de mal – et je pense que c’est ça aujourd’hui la scission entre nous – à réécouter des trucs de Public Enemy, peut-être parce que c’est moins mon époque, là où l’album de 2 Live Crew…je peux passer un après-midi à écouter leur disque, je trouve que ça vieillit bien.

The_2_Live_Crew

Nico – Pour moi c’est juste des phases. C’est à dire que tu as des moments où tu as envie d’écouter un truc, mais des fois tu peux être dans cette ambiance-là et puis après tu réécoutes des trucs plus vieux ou beaucoup plus récents, où c’est plutôt hyper-festif. C’est à l’image de ta vie. Parfois tu as envie de te marrer, parfois tu as envie de te prendre la tête : « Tiens je vais m’écouter un petit Public Enemy là ! » Je vais me refaire les années sociales américaines, les années 90…

Mehdi – Je sais pas…moi, quand j’étais ado…pas pour baiser hein, quand tu es ado tu baises pas évidemment, je dis ça pour la famille. (Rires) Quand j’étais avec les meufs, le disque qui me faisait marrer c’était le premier Doc Gynéco. Il faisait partie de ces deux-trois rappeurs à propos desquels la meuf lambda te disait « J’aime pas le rap, mais j’aime bien Doc Gynéco. »

Nico – C’est un rappeur acceptable !

Mehdi – Exactement, tu as ça et Mc Solaar. Sauf que Doc Gynéco c’était quand même un peu plus marrant à écouter avec des meufs, et puis c’était plein de références que tu comprends pas à dix ans, et quand tu reprends le disque à dix-sept piges tu fais « Woaw. C’était coquin en fait ! » C’est pas le disque le plus sexuel au monde, loin de là, même pas le plus sensuel, mais c’est un disque qui est…marrant, tu vois, quand tu débutes dans le game.

Nico – Moi je peux pas mettre un disque de rap.

Mehdi – Ouais, aujourd’hui je mets pas de rap.

Nico – Tu écoutes Doggystyle…ou alors juste le morceau d’introduction, où il dit ‘Turn around » et il est dans la baignoire voilà…

Guilhem – Y’avait des skeud de rap, de Dr. Dre où justement, les interludes tu les virais parce que tu écoutais ça à fond et qu’avec tes parents…c’était un peu gênant.
Mehdi – Ça m’est arrivé sur le premier disque de Biggie, Ready to Die, la piste numéro huit je l’ai tellement zappé…le truc s’appelle F*** Me, tu vois, le mec baise la meuf, tu as le lit qui grince, après il l’insulte…et quand tu découvres le disque pour la première fois et que tu mets ça à fond sur ta chaîne et que tu as les parents en bas, c’est chaud.

Gonzo – Ou Big Booty Hoes qui est certainement un des morceaux les plus porn jamais écrit, bon après ils comprenaient peut-être pas les paroles !

Mehdi – J’avais acheté le disque de Snoop en 2002, Paid Da Cost To Be Da Bo$$, un super album qui est très sous-estimé. J’était à cette époque-là dans une famille aux States, j’achète le disque et on le met dans la voiture du daron cainri qui nous ramène jusqu’à la maison. Il avait vu que j’avais acheté des disques et il m’avait dit « Vas-y, on va mettre un de tes disques ! » Et moi j’étais pas… Bref, je lui passe le Snoop, il le met, et…les premiers morceaux sont assez lambda puis t’as des vrais morceaux qui parlent de meufs, qui parlent de cul, et je savais pas comment me positionner… Puis je le vois qui bouge la tête. Et il me dit « Music’s good ! » C’était marrant.

snoop-dogg

Nico – J’ai une histoire relativement similaire. C’est un peu plus vieux, c’était aussi ma première fois aux Etats-Unis. C’est pareil, c’était le correspondant, et le mec avait l’album de Dre, The Chronic, le premier. Il l’avait mis une fois, et je lui avais dit « – Ha, t’aimes bien ? – Ouais, c’est cool ! – Je connais, j’écoute à Paris. » A un moment il s’était barré et c’était à l’étage, la famille était en bas, et j’avais foutu The Chronic en me disant « C’est bon, je peux en mettre une de Chronic » et il y avait la fille de la famille qui était venue taper à la porte : « Oui, excuse-moi, bah en fait c’est ma mère elle…aimerait bien que tu éteignes cette musique. » (Rires) Je vous jure que là, j’ai un peu cassé un truc quoi.

Gonzo – Vous regardez quoi comme porno ?
Mehdi – On ne regarde pas de porno. On est des grands…je ne sais pas de quoi tu parles. Comme tout le monde, comme Wauquiez. C’est la bonne réponse ?

Gonzo – Bonne réponse langue de bois ça !
Mehdi – C’est la réponse du moment ! (Rires)

Nico – Moi je me tape les threesome à mon avis. Je me verrais pas taper shemale

Mehdi – Honnêtement, c’est vraiment une vraie réponse, je ne cherche pas en fait. Je ne suis pas dans la recherche du bon tag ou de la bonne vidéo, je suis pas allé aussi loin que toi. Je suis pas allé jusqu’au mille-et-une vignettes. J’ai pas de tag très sérieux.

Gonzo – Au final c’est assez marrant, le porno, tu ne le regardes pas quand il y a tes parents, mais avec le rap tu l’écoutes, alors que parfois c’est pas loin. Je me rappelle quand Doc Gynéco passait à la radio dans la caisse des parents, genre Vanessa, t’attendais que ça passe vite avec quelques sueurs froides !
Mehdi – C’est un peu comme les scènes de cul dans les films avec tes parents. Des grands moments de solitude…

Gonzo – Finalement ses textes fantasmés sur la bourgeoise, c’était peut-être quelque chose qu’il ne pouvait pas avoir, c’était son tag « beurette » à lui.

Mehdi – Ha mais ouais, c’est vrai ce que tu dis…Vanessa, à fond.

Image en une par Dat’ Chroniques Auto

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire