Bonnie Banane – M U S C L E S

Les années 90 – pour ceux qui avaient la chance d’avoir le câble – c’était MTV et les premiers zizi-bâtons assumés devant Dreamlover de Mariah Carey et d’autres un peu plus chelou devant The Grind. Marmots, on n’avait pas conscience de ce que pouvait représenter un club à ciel ouvert à Hawaï ou Miami, alors cette émission passait pour un OVNI, mais on avait bien pigé le langage universel des boobs, si bien qu’on zappait au moment où maman passait dans le salon.

Inspirée de l’émission culte des 70s Soul Train, et des VHS d’Aerobic, The Grind et ses 1040 épisodes sont gravés dans notre mémoire, un produit marqué au fer rouge des 90s où il faisait – d’après mes souvenirs – bon vivre. Dance, rap et newjack, dans un esprit de fraternité blablablablabla, j’arrête là sinon je vais chialer.

Le label parisien Weirdata vient de sortir l’ep Greatest Hits de Bonnie Banane, avec Walter Mecca à la prod. Le clip de M U S C L E S rend hommage à cette fameuse émission, avec ses chemises trop grandes, ses danses amples et surtout ce crop top moulax qui n’est pas loin d’être un tag parfait. Le morceau dégage un truc, un vrai truc sensuel, de l’ordre de la magie noire.

I get pregnant when I see you

En bonus, DU-RAG – (Motus Redux), tiré du même ep.

Porno Français

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire