Shot by Kern : L.A. part. 2

Virgile disait: « Turpis non est quia per naturam venit » – ce qui est naturel, n’est pas honteux. C’est par cette phrase que j’aimerais introduire ce Shot by Kern placé sous le signe de la beauté brute et du charme au combien discret des femmes sans artifice.

Le highlight du numéro d’aujourd’hui, c’est bien entendu le shooting de la délicieuse Jessie Andrews, fraîche comme au premier jour. A toute juste 20 ans, là voilà déjà rompue à l’art de la séance-photo.  Malgré ses récentes récompenses et son rôle-titre dans Portrait of a Call Girl, elle incarne toujours autant cette normalité vers laquelle on aimerait que tendent plus de pornstars.

Hormis les traits fins de Jessie, Kern, notre doux pervers polymorphe, immortalise, dans les locaux d’American Apparel les pirouettes de Lola, une brunette peu farouche qui n’hésite pas à poser couverte de capotes (à moitié pleines ou à moitié vides selon le point de vue) dans un simulacre qui fleure bon le savon de Marseille. Ce sont ensuite les talents de contorsionniste de Ziggy la rouquine qui sont à l’honneur, là encore le naturel est de rigueur.

Ah oui, on apprend également dans ce numéro, qu’à 13  ans, faute de porno, Kern se branlait sur des gravures rupestres. Le fap aussi a sa préhistoire.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap