Cameron Davis – Le corps en intégrale

Cameron Davis

On voit venir les wannabe puristes du tatouage, tout excités d’imposer une hiérarchie de l’encrage. Genre, les motifs à base de triangles et de lignes droites tout en haut de l’échelle, les étoiles et autres plumes tout en bas. Ce genre de classification artistique complètement arbitraire est généralement bien acceptée, le tatouage en est malheureusement extrêmement représentatif. Les défenseurs du tatouage « vrai » se fourrent le gros orteil dans l’œil jusqu’au col du fémur ; il n’y a pas si longtemps l’encrage était réservé au taulards, aux guerriers et aux marins. Sans vouloir avoir l’air réactionnaire.

'

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire