Rotten : Fuck of the Month

Rotten, c’est le site du début des années 2000, celui de votre adolescence crasseuse. C’est l’époque où décrocher le téléphone coupait la connexion, les années de gloire du 3615 ETAJV et des forfaits internet trente heures – quatorze centimes la minute chez AOL. Ouvert à la fin de l’année 1996, Rotten a conservé l’âme de ses débuts, aussi sale sur le fond que sur la forme : les titres en Times New Roman, les liens bleus qui piquent les yeux. C’était le site qu’on allait visiter sous Windows 95 en rentrant des cours, après en avoir entendu parler dans les couloirs. Des photos d’accidents d’hélicoptère, de suicides… de lien en lien, un peu fébriles au début, on arrivait toujours à tomber sur le Fuck of the Month.

« Fuck of the Month montre une image sélectionnée pour son caractère artistique. Deux à trois images par mois. » A l’écran : des photographies vaguement pornographiques, choisies uniquement pour leur potentiel choquant. Des grands-mères desséchées, des mauvais jeux de mots, des insertions diverses dans des orifices variés, des jeunes filles qui assument leur obésité morbide grâce à l’exercice du BDSM extrême… que du plaisir. Assez rapidement, la visite quotidienne du Fuck of the Month devenait un rituel, une excitation pas chère. C’était parfois amusant, parfois repoussant. Mais on y revenait toujours, motivés par une curiosité étrange et cynique, dépendants de cette petite décharge d’adrénaline. Le Fuck of the Month fût l’une des premières pages à révéler ces paraphilies obscures dont nous n’aurions jamais pu soupçonner l’existence.

Moche, douteux, mais exceptionnel : une des premières manifestations du véritable esprit d’Internet. Au plus fort de sa notoriété, Rotten comptabilisait plus de deux cent cinquante mille visiteurs uniques par jour – plus que le site du New York Times – et ne rapportait pas un sou, les administrateurs du site ayant toujours refusé la publicité. Un prototype de shock site intègre et chaotique, fait pour marquer les esprits. Tant et si bien qu’une bonne partie des images postées sur Rotten sont toujours en circulation aujourd’hui.

Tout ça, c’est fini. La page a subi un gros coup dur le 24 juin 2005 au nom de la loi 18 U.S.C 2257, qui prévoit que tout site internet contenant des photographies sexuellement explicites doit pouvoir justifier de l’âge, du nom et du bon vouloir des personnes exposées. Les administrateurs de Rotten, évidemment bien incapables de fournir ce genre d’informations, furent contraints de supprimer l’écrasante majorité des images du Fuck of the Month. On s’offusque, théories du complot et compagnie. La légende veut que George W. Bush ait ordonné lui-même la fermeture de la page. Une déception, quelques coups de gueule et on y pensait déjà plus. Tout le monde sur /b/, c’est l’heure de fermer la piscine d’Habbo Hotel.

Aujourd’hui le site est mort, ses liens ne renvoient plus nulle part. Partout, des noms de domaine à prendre. N’empêche qu’on se souviendra longtemps des visions d’horreur du Fuck of the Month, comme de l’intégralité de Rotten. Ces images de corps souffrants et déformés étaient un étrange appel du vide. Comme un mélange manqué de gore et de pornographie, directement adressé aux recoins crades de notre inconscient. Mieux qu’une viste chez le psy, la découverte de ses propres Eros et Thanatos sur Internet Explorer – Rotten hébergeait aussi plusieurs sites pornos. Des souvenirs lointains et émouvants comme notre premier téléchargement.

Sources : Site officiel WikipédiaEncyclopedia Dramatica – Knowyourmeme

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Les commentaires sont clos pour cet article.