Moustache de dragon

Imaginez que vous êtes un petit peu acteur porno dans votre lit. Vous tenez fermement la tête de votre douce amie (ou de votre cher et tendre) entre vos cuisses, bien serrées – tout comme Rocco quand il s’entiche d’une Moscovite. Le truc qui vous sert à pisser est enfoncé profondément dans sa gorge. Vous vous apprêtez à jouir et par conséquent à exécuter une surprenante moustache de dragon.

Tout a démarré avec Dafuckingblueboy, cette vigie inaltérable des contenus bizarres et cochons du Web. Un des liens, entre un lolcat et une bande-annonce de parodie XXX, nous menait sur un blog inconnu, l’Art mauvais. Le mystérieux Monsieur Bûche, auteur de l’article, mettait en avant cette curieuse façon de traiter l’affectueuse créature qui vous donne ses faveurs. Pour résumer la moustache du dragon : « il s’agit d’éjaculer derrière ses amygdales », « un spasme envoyant votre semence dans ses conduits nasaux ». Ainsi la « substance intime » sort par le nez et rappelle graphiquement l’image populaire de Shenron avec ses longues moustaches. C’est astucieux.

Sur Urban Dictionary, le terme de « the Angry Dragon » semble la traduction appropriée. Chez les anglophones, la manière est différente. Un coup derrière la tête lors de l’éjaculation produit l’effet recherché. La victime de cette romantique attention devient furieuse et rappelle, encore une fois, l’image populaire du dragon soufflant une rageuse vapeur de ses narines.

The Angry Dragon

Les occurrences dans les bas-fonds des Internets sont rares et fragilisent son actuelle véracité dans le monde réel. Deux ou trois vidéos traînent sur les tubes, par-ci, par-là pour celui qui choisit le tag correct. Mais si on le rencontre dans le porno, cela existe-t-il forcément IRL ? Souhaitant vérifier la règle 34, nous avons tenté de joindre le fameux Monsieur Bûche, mais sa trace fut perdue, il y a de ça bien des lunes. Ses proches collaborateurs affirment qu’il mène une vie de débauche dans des bordels tout autour de la planète (ou qu’il occupe un poste dans la Diplomatie française, ce qui n’exclut pas la première hypothèse). La moustache de dragon n’est-elle qu’une aberration internetique ? Est-elle cette exception que suppose n’importe quelle règle ?

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Les commentaires sont clos pour cet article.