James Deen

Né le 7 février 1986, à Pasadena, non loin de la Porn Valley.

Son enfance fut chaotique : jeune rebelle aux tendances punks, il perd sa virginité à 12 ans, séjourne en centre de désintox, et se retrouve SDF à 15 ans. Très tôt il se sent attiré par l’industrie du X : il aurait écouté Jenna Jameson témoigner lors d’une émission radio, et répondre à un auditeur que pour se lancer dans le porn game, il fallait d’abord se masturber devant 20 de ses meilleurs amis. Ni une ni deux, le brave Bryan Matthew Sevilla de son vrai nom se lance dans l’aventure avec sa bite et son couteau. Il fit donc le tour des raves et autres « parties » de LA, terminant la plupart de ses soirées nu sur un divan, une gow’ droguée se trémoussant au bout de son braquemart.

Fermement décidé à gagner sa vie grâce à son coup de rein, il passe sa 17ème année à rencontrer des actrices X et essaye de se faire un carnet d’adresses. C’est en 2004, à 18 ans, qu’il démarre difficilement dans le milieu. Mais il séduit les gros bonnets de San Fernando par sa différence : il n’est pas l’archétype de l’acteur porno bodybuildé. Jouant de son coté boy next door, il devient vite un acteur incontournable du porn game. Jeune beau gosse mais pas trop, blagueur mais performant, rebelle sans cause, jamais prise de tête, il est la caution « cool » de l’industrie du X.

Aujourd’hui James Deen a tourné dans plus de 2000 films, gagne environ $20,000 par mois, et est aussi demandé que le retour de Burger King dans l’hexagone. Il fut choisi par Bret Easton Ellis pour incarner le lead role de son prochain film, the Canyons, aux côtés de Lindsay Lohan. Depuis c’est l’avalanche : du GQ US aux soirées huppées, l’Amérique s’excite autour de son boy next door préféré.

En vrai acteur new wave, James Deen est actif sur les réseaux sociaux, et joui maintenant d’une sacrée communauté de FanGirls de tout âge.

Parmi ses films les mieux reçus par la critique : Tori Black Is Pretty Filthy (2009),  Big Wet Asses 12 (2007), Call Girl Confidential (2007) ou le récent Revenge of the Petites

Sources et infos :

Réseaux sociaux : Tumblr – Blog – Twitter
Filmographie : IMDb – Adult Film Database
Sa fiche : Wikipédia – IMDb

 

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Les commentaires sont clos pour cet article.