Grindr

Et il lui demanda : « Quel est ton nom ? » Et il lui dit : « Mon nom est Grindr. »

Grindr est une application de rencontres exclusivement réservée aux homosexuels mâles, mise en service depuis mars 2009 par Joel Simkhai, et qui connaît un grand succès dans 192 pays, mais plus particulièrement aux États-Unis, au Royaume-Uni, et en France.
Profitant des smartphones, de la géolocalisation et de la cuisante défaite de Rick Santorum, la population composée de mecs officiellement âgés de moins de 30 ans s’épanouit librement dans des avatars qui réinventent le myspace angle. Puisqu’on est entre nous, on abandonne le asv, visible par tout le monde, pour un tu ch??, plus direct, afin de faire notre marché parmi les hommes les plus proches de nous. D’autres trouvailles linguistiques sont à ajouter au compteur de notre communauté qui veut toujours trouver l’amour, la violence ou le cul le plus vite possible. Admettons par exemple que Dodger Wolf soit français, en vacances dans le Périgord, et en quête désespérée d’un mec à trousser dans la forêt, il vous dirait : TTBM ?, A+/P, 23*5.5 (à vue de nez), et SSR. Ce qui revient à affirmer respectivement : « As-tu un gros zizi ? Moi, je suis plutôt pénétrant que pénétré et mon pénis est d’une longueur et d’une circonférence plutôt respectables, voire impressionnantes. T’inquiète, je mets des capotes. »

Alors oui, tout le monde a déjà essayé Grindr, tout le monde est là : ce mec qui te croise rue du Roi de Sicile, Thierry du service logistique (dans le placard depuis 1959), le bibliothécaire qui s’emmerde et qui prend des photos de sa bite entre deux rayons, les athlètes olympiques qui font crasher l’appli, le fils mon épicier, ton papa. C’est aussi l’occasion de s’apercevoir que les gays sont aussi bêtes que le reste de la population, mais surtout que nous sommes dans la place, pour une idylle à Joinville-le-pont, un quickie avant l’apéro chez Lionel, ou un plan fist lundi soir après le boulot. « Oui, le petit “ding” feutré qui annonce l’arrivée d’un nouveau message est officiellement le nouveau cri d’amour gay », comme le dit si justement Jamie Lee Curtis Taete, et préparez-vous, car nous sommes nombreux.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Les commentaires sont clos pour cet article.

Le Bon Fap