Neptune : « Je vis cette aventure au jour le jour et c’est très bien comme ça »

Dans la quête de la camgirl parfaite, il existe une catégorie qu’il est assez difficile de croiser : les Françaises ou au moins francophones. On ne dirait pas comme ça, mais elles sont rares. Heureusement, nous avons découvert Lexi Miasaki, qui a accepté de se confier à nous sur son expérience de modèle webcam.

Peux-tu te présenter à ceux qui ne te connaissent pas ?
Je m’appelle Lexi, j’ai 24 ans et je suis une camgirl, fan de culture jap’ et de jeux vidéo. J’ai débuté sur le site Xcams il y a 3 ans où je faisais beaucoup de cam-to-cam. Je m’y connectais principalement le week-end. Cela m’a tout de suite plu. Comme je suis très curieuse, j’ai fait des recherches sur les autres sites qui existaient. J’en ai testé plusieurs pour comparer et j’ai découvert qu’il existait bien plus amusant que les shows en privé !

Tu préfères donc les show publics ?
Diffuser en mode public m’attire beaucoup, c’est devenu une addiction. Je suis une vraie geek, et tout ce qui peut s’apparenter à un jeu me plaît. Quand j’ai découvert Cam4, ça a révolutionné ma vision des shows. J’y ai beaucoup réfléchi car je voulais être certaine de pouvoir assumer. Je me suis lancée et je ne regrette pas ma décision. Le fait de jouer avec les spectateurs pour leur donner envie de me tipper, voir le compteur de mes spectateurs grimper… Tout ça m’excite énormément. C’est un peu comme se lancer des défis : chaque diffusion est différente, je n’obéis qu’à mon instinct et à mon plaisir qui est aussi le plaisir de mes voyeurs. Je ne fais même plus de shows privés pour le moment.

neptune_chaturbate

Où peut-on te voir à part Cam4 ?
Jusqu’à il y à 3 mois c’était mon seul site de diffusion. Depuis j’ai essayé Chaturbate. J’ai mis longtemps à me décider car mon niveau d’anglais est assez moyen. J’ai étudié le site pendant quelques mois avant d’y faire mes premiers pas. Je le trouve génial car les apps et bots sont en open source, tout le monde peut contribuer aux fonctionnalités du site et cela le rend extrêmement intéressant et diversifié… La gameuse en moi n’a pas pu résister.

On dirait que ça a bien marché, tu as déjà plus de 30 000 disciples !
Oui pour ça j’avais élaboré ma stratégie en amont… J’ai commencé à diffuser avec un objet assez à la mode en ce moment le OhMiBod ! Plus sérieusement, je suis moi même étonnée de mon succès, je ne m’attendais pas à grimper aussi vite. Le OhMiBod a clairement été un très bon booster au début. Je possède le Blue Motion Nex1 et Nex2, je me sers souvent des deux dans un même show, mais j’aime mettre des goals différents en plus du OhMiBod, sinon je risque de m’ennuyer assez rapidement et si je m’ennuie mon spectateur aussi.

Quel est ton rapport avec ton public et tes fans ?
Je tisse des liens assez forts avec mes spectateurs réguliers, j’aime rigoler avec eux, leur parler sur Twitter, je cherche l’échange. Cela crée une bonne atmosphère quand je diffuse. Je déteste me sentir seule devant ma webcam. Mais attention, je ne rencontre pas en vrai les personnes qui me suivent car je tiens à préserver ma vie privée. On a déjà voulu m’offrir de gros cadeaux mais il aurait fallu que je dévoile mon identité et ça c’est inconcevable pour moi. Une fois un mec m’a proposé d’être mon « money slave » : il m’offrait quand je le souhaitais des chèques cadeaux, j’ai trouvé cela marrant un temps, mais il était trop insistant sur le fait de me rencontrer… du coup j’y ai mis fin.

Neptune Lexi Camgirl

Est-ce que tu considères la cam comme ton métier ?
En fait, je n’ai jamais eu pour idée d’en faire un métier. Pour moi c’est avant tout un plaisir « inavoué » car mon entourage n’est pas au courant que je pratique cette activité. Mais j’avoue qu’au départ si j’ai connu ce genre de site c’est parce que j’avais besoin d’un financement rapide pour un projet personnel. Une fois ce projet abouti, je n’ai pas réussi à me résoudre à arrêter…

Est-ce que justement tu as peur que tes proches ou collègues découvrent que tu es camgirl ?
Hmm bonne question! Je dirais oui et non. Je suis consciente du risque et je trouve cela plutôt excitant, mais si mon patron ou mes collègues tombent sur l’une de mes prestations, cela risquerait d’être assez gênant pour nous tous ! Mais je n’en ai pas honte loin de là. Après tout je ne fais rien de mal… ça jasera un peu dans les couloirs et ils passeront à autre chose.

Comment envisages-tu ton avenir là-dedans ?
Honnêtement je n’y pense pas trop, je vis cette aventure au jour le jour et c’est très bien comme ça. Je me prends pas mal la tête en ce qui concerne ma carrière professionnelle alors c’est pas plus mal pour moi de voir la cam comme un échappatoire de plaisir. Je pense que le phénomène des camgirls ne fait que commencer, je ne sais pas comment cela va évoluer mais par exemple avec l’Oculus Rift il y aura un milliard de possibilités à exploiter. Je ne suis pas visionnaire mais je suis impatiente de voir ce que ça peut donner, et d’y participer ! Pour ma part, je fais seulement de temps en temps des vidéos à télécharger sur Chaturbate mais je n’envisage pas d’en faire plus ni ailleurs. Cela dit je compte peut-être me lancer dans un projet de chaîne YouTube de gaming, ou l’on pourrait me voir sous un autre jour.

neptune_cosplay_harleyquinn

Tu sais qu’on échappe pas à cette question sur le Tag Parfait : c’est quoi ton porn Lexi ?
Je vais en décevoir certains : je ne suis pas du tout porno. J’aime beaucoup les hentaï que je regarde sans modération. En général je lance une recherche dans Google et hop je parcours les pages sans vraiment avoir de favoris. Mais entre mon travail, les jeux vidéo et mes diffusions… Je préfère souvent faire un petit show plutôt que de mater toute seule un hentaï.

Photos fournies par Lexi.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap