Le plus bel orgasme de l’histoire

Ma daily routine de fap consiste à me rendre compte tous les matins que les meilleurs porn ont tous été tourné par Buttman et son disciple Seymore Butts. Je me lève, je réchauffe le café de la veille, je check mes mails, je me prépare à passer ma touffe sous la douche puis je me retrouve aspiré par Internet.

Cette force irrésistible m’attire vers elle avec un œil sournois, me fourre du porn sous le nez et me gueule en se marrant « t’aimes ça fapper mon salaud hein ? ». Effectivement j’aime bien ça, mais l’orgasme du matin ayant tendance à me ralentir, j’essaye tant bien que mal de résister à la tentation.

Bon en fait je suis un sale mytho, aucune force ne m’attire, c’est moi qui n’arrive pas à me défaire de cette période bénie entre la VHS et le DVD où, caméra au poing, on partait en voyage pour ramener des souvenirs d’Europe, du Brésil ou de Hawaii. Le concept était simple : il suffisait de filmer son road trip en y incorporant des scènes de cul. Si John « Buttman » Stagliano aimait mettre en scène ses acteurs fétiches (Rocco, Nacho ou Christopher Clarke) dans des vraies-fausses saynètes, Seymore n’hésitait pas, lui, à se lancer corps et âme dans ce qui ressemblait plus à des sextapes qu’à des faux reportages.

La particularité des deux gaillards était le rire, rassurant, limite hystérique, mais surtout l’envie de ken, la vraie, celle qui se lit dans le visage de tous. Le résultat est tellement efficace que le fap ne dure en général pas plus de trois minutes, le temps de se coller à cette joie de vivre et d’embrasser à notre tour le sexe pur.

Dans cet extrait de la seconde mouture de Seymore Butts Does Europe, on suit Alisha Klass (sa compagne de l’époque) direction Amsterdam où entre deux flashing, elle s’achète un énorme fist dans un sex-shop. Ces premières quarante minutes où il ne se passe pas grand chose ne sont en fait qu’un enrobage pour les dernières minutes folles qui suivent.

Ne voyez pas ça comme un spoil, mais plus comme un menu pour vous allécher : POV, anal, rire diabolique, orgasmes synchronisés, le tout dans une marre de lub et de squirt. Ce qui donne un des plus beaux final de l’histoire du porn, un orgasme arraché en plein geyser, un truc à vous faire lâcher une larme à votre tour.

Ceux qui aiment ces porn où on passe plus son temps à regarder la fille, qu’à jouer avec sa quine, ATK Girlfriends a repris le flambeau avec beaucoup moins de perversité, mais avec beaucoup plus de girl next door.

7 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap