Blacked.com : contraste, luxe et volupté

Un des derniers bon fappeur s’appuyait sur les versions coupées des scènes déposées par les studios sur les tubes pour en faire la promotion. Un changement d’attitude qu’on doit à Jonathan Todd de Youporn et qui est dorénavant la norme. Blacked, jeune studio prometteur dont on vous parle souvent, s’appuie également sur les tubes pour montrer ses nouvelles scènes. Ils sont généreux, ils diffusent en HD des versions d’une dizaine de minutes. Est-ce suffisant pour fapper ? J’avais tendance à croire que non mais en jetant un œil sur les stats de ce bon fappeur qui parlait de POVD, j’ai cru comprendre que ça vous plaisait. Continuons donc dans cette voie, si ça peut vous permettre de pécho du bon gonzo pas coupé au plâtre.

Le studio Blacked, dirigé par le français vivant à Los Angeles Greg Lansky, est spécialisé dans l’interracial, ce qui sous-entend dans ce porn qui aime amplifier les clichés BBC, que les teubs seront gigantesques et c’est bien le cas. L’histoire aurait pu s’arrêter là et nous proposer du bon vieux « black on blondes ». Il n’en est rien, c’est soft sans être chiant, il y a une excitation naturelle qu’on ne retrouve pas forcément dans les autres productions léchées. Est-ce le contraste qui renforce la tension ou simplement une vraie envie de tourner qu’on a peut-être perdue chez les autres studios ? Quoi qu’il en soit, ce début de scène où le valeureux Jason Brown se fait masser les fesses puis l’anaconda peut suffire à vous faire décoller, le reste relève plus de la perf’ pour Karla Kush avec en prime un final bien frustrant, parce qu’ils ne vont pas non plus vous laisser le money shot gratos.

7 commentaires Voir les commentaires

  • Du mal à saisir l’interêt d’un studio pareil, ça sent le complexe à plein pif.

    • Euh ? Ca s’appelle juste du marketing de niche sauf que c’est bien fait. Les mecs derrière sont des vieux routiers du porn à LA, ton « complexe » ils s’en tartinent le coquillart.

    • je dirais plus une sorte de racisme sous jacent plutot que du complexe

      • On peut voir ça comme ça mais j’ai l’impression que l’interracial est bien plus « décomplexé » aux EU puisqu’il s’agit avant tout de faire du fric (le porn c’est de l’argent avant tout). Le souci est plus dans l’obligation d’avoir forcement des BBC quand on fait ce genre de scène comme si tous les noirs avaient des queues immenses, ça ne fait que véhiculer ce cliché en effet.

  • les AMWG c’est interessants aussi, mais les USA ont trop la trouille de tout ce qui est jaune…Keni Styles s’en tirait plutot bien pourtant….

  • J adore l esthétisme des scènes , l actrice Dani Daniels est sublime.
    Je suis pourtant pas un fan des scènes interraciale, ça fait trop cliché mais la j avais que la baise est magnifique !!

  • Bof, il n’y a rien à faire, l’interracial, je trouve ça répugnant

Laisser un commentaire