Consent par Anton Isaev, le semeur de seum

Anton Isaev est de retour. Fils de l’Ukraine et d’internet, il passe sa vie à faire la nique au porn avec ses vidéos inclassables. D’ailleurs, il a, lui aussi, fait les frais du durcissement des règles sur Vimeo en voyant un de ses comptes supprimé pour trop de nudité et d’attouchements. Il continue pourtant sa besogne harassante, il met toutes ses tripes dans des vidéos de plus en plus léchées, de mieux en mieux montées.

Toujours sur le fil, les clips d’Anton ne sont ni totalement pornos ni juste érotiques, il progresse à vue sur la mer du désir et nous embrouille avec sa libido attisée par les beautés slaves qu’il recrute. Le mec ne dévoile jamais trop le nom de ses modèles, contrairement à son concitoyen Saïd Energizer. Là où Saïd garde une distance qui ouvre au fantasme, jouant parfois le POV complice, Anton nous plante sa grosse quine sous le pif et nous disant : cheh, t’as les boules mon gars, c’est ma gow, elle est qu’à moi. Il suffit de le suivre sur les réseaux pour le détester illico. Il pose avec ses modèles, en permanence une main agrippée sur un sein, un vrai connard qui nous bite-bloque juste pour son kif.

Anton se prend pour le mâle alpha du mouvement brûlant du clip à fapper. C’est de la baise sans baise, du sexe sans teub, mais tu as la gaule quand même, une gaule avec supplément seum sur le côté. Tu nous les brises Anton, arrête de te la péter avec tes gows demi-portion et leur bouli de gamine, laisse-nous tirer notre crampe tranquille et sors ta bite de sous nos nez.

3 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire