eFukt : les orgasmes de l’enfer

Au matin, les yeux embués des rêves de la nuit passée dans les bras de mon copain Morphée, je me rince la pupille avec les vidéos eFukt. C’est toujours un régal et j’ai été gâté aujourd’hui avec une belle compilation d’orgasmes qui dérapent et explosent les tympans.

Avant le petit-déjeuner, voir Woodman hurler fan-tas-ti-que en lâchant la purée, ça donne le ton de la journée. Tu sais qu’il ne peut t’arriver que des choses meilleures. J’attends donc que mon facteur me livre deux-trois sextoys, dont le masseur de prostate tant désiré. Je compte bien que, ce soir, des filles généreuses me payent des verres avant de repartir du bar avec deux d’entre elles, direction une orgie de lectrices du Tag. Qui a dit que je matais trop de porno ?

Où il y a de la vie, il y a de l’espoir et si l’espoir est perdu, il reste encore le porn. Alors, on garde son optimisme et on s’extasie devant un auto-headshot de toute beauté du Hongrois Frank Gun, ainsi que d’autres bizarreries à base d’injections salines et de coups de marteau. Oh oh ! j’y mettrai tout mon cœur.

Clique pour voir des trucs chelous. #Zaho

Clique pour voir des trucs chelous. #Zaho

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire