Dj Sasha Grey : l’affreuse vérité

Hier on vous parlait avec gourmandise de Jessie Andrews et de sa carrière dans la deep house, aujourd’hui c’est au tour de Sasha Grey de venir tourner les boutons. On connaissait déjà sa passion pour la musique à travers son groupe de noise aTelecine – au demeurant assez exigeant – ou via cette playlist sortie en même temps que son livre The Juliette Society, mais on ne s’attendait pas à ce qui va suivre. Quoi que la présence d’un titre de Johnny Halliday aurait du nous mettre la puce à l’oreille.

D’ailleurs, on n’a rien contre notre Johnny national, au contraire on écoute sans honte L’Orgie, un 45 tours de L’Envie trône fièrement au bureau et les paroles de Que je t’aime pourrait bien être un hymne au porn : « Quand mon corps sur ton corps / Lourd comme un cheval mort / Ne sait pas, ne sait plus / S’il existe encore ». Mais Allumer le feu, non.

Pour autant, quand le Soundcloud officiel de « DJ Sasha Grey » a posté un nouveau mix , on a mis les enceintes à fond et on a appuyé sur play sans crainte. Trente minutes de house progressive plus tard, on était en boule, terrifiés par l’ambiance délicate des clubs-usine pour gros douchebags. Sasha, sérieusement il se passe quoi ? T’as rejoué la scène de la baignoire avec ta star Claude François avant de lancer ton Traktor ? T’as pris des cours avec Dj Mickael Vendetta ? Dans quel délire t’es allée te fourrer pour oser nous pondre cette house-bouse aussi vulgaire et putassière ? On espère que derrière cette horreur se cache en fait ta comparse Dj A-Cup et qu’elle a préféré y coller ton nom en GROS pour attirer du monde, comme pour les soirées où vous êtes certainement grassement payées.

Si le fap vous en dit, voici le désastre, nous on passe :

3 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap