Beyoncé rend hommage à Marc Dorcel

Beyoncé vient de sortir la version explicite du clip Partition : un beat lent, une voix suave, les claquements de doigts d’un Timbaland toujours incontournable et surtout un hommage au porno français. Jake Nava signe la vidéo, cet Anglais, qui a réalisé aussi Single Ladies, a dû engager Hervé Bodilis comme consultant sur le tournage, tant les codes du porno chic à la Marc Dorcel sont prégnants.

Laissons de côté la partie tournée au Crazy Horse, où Queen B. interprète les chorés emblématiques  du spectacle de Découflé à la perfection, nous filant une gaule bien plus raide que celle chopée au réveillon du Nouvel An devant le docu de France 3 sur le cabaret parisien.

Ce qui nous intéresse tient dans la minute 20 du début. Ce songe éveillé dans lequel Beyoncé s’abandonne face à un Jay Z qui préfère mater le cours du Bitcoin dans les pages saumon du Figaro. Tout le Marc Dorcel des débuts s’y trouve avec les moyens plus conséquents d’une star internationale.

On a la demeure plus que cossue, la soubrette en jupe très courte, les lunettes de secrétaire lubrique, le masque des orgies luxueuses et surtout la Rolls dans les phares de laquelle se déhanche B., apprêtée à outrance avec ses stilettos rouges en route pour un gang bang avec quelques gens de basse condition. Cette Rolls me replonge dans Les parfums de Mathilde, fap nostalgie. J’imagine Beyoncé renversée sur le capot, griffant la peinture sous les assauts immoraux du chauffeur et devant les yeux innocents d’une Draghixa qui marqua à jamais mon multivers érotique.

Beyonce-image-beyonce-36269730-1440-900

Les parfums de Beyoncé

 

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap