Pornspiracy : conspiration dans le revenge porn

Une fois de temps en temps, tous les deux ou trois éons environ, il se passe quelque chose de bien sur 4chan. La dernière fois, c’était lundi dernier. Des profondeurs de la fange une voix s’est élevée, pointant du doigt d’étranges similarités entre des productions pornographiques professionnelles et du matériel amateur : « Messieurs, je pense avoir découvert un nouveau phénomène pornographique – que d’aucuns qualifieront vite de conspiration. » Preuves indiscutables à l’appui, les ressemblances entre les clichés sont telles qu’il faudrait vraiment être de mauvaise foi pour prétendre que notre tribun se fourvoie. Sans surprise, les plus gros faussaires sont les sites qui jouent sur le délire amateur – reality – revenge porn. 

Imaginez ; vous vous baladez sur Internet et tombez nez-à-nez avec une superbe photographie clairement amateur. Une petite recherche d’image inversée sur TinEye ou sur Google suffit généralement à retrouver la source – les vrais disent sauce – du cliché, pour peu qu’elle existe. Seulement, si vous êtes un vrai baroudeur de l’Internet, vous savez que le cliché amateur parfait est toujours orphelin – il n’a pas de sauce, jamais. Plus vous la voulez, moins il y a de chances qu’elle existe vraiment. Hé oui, il n’y a qu’une seule photographie de cette fille parfaite et ça, ça fait mal, c’est inconcevable, inacceptable.

GFrevenge

En produisant des faux quasi-parfaits de photographies amateurs intraçables, Girlfriend Revenge et leurs amis trompent les sites de recherche d’image inversée. Bilan : les fappeurs, curieux et fébriles, se précipitent chez eux et génèrent du trafic. Il faut l’avouer, c’est une idée de génie, peu coûteuse et vraisemblablement efficace. La production de ces faux pourrait également être motivée par une volonté de créer un substitut pour désespérés du fap sans sauce ; une contrefaçon, c’est toujours mieux que rien, surtout quand elle est réalisée avec des moyens professionnels. Jouer sur le tag reality, c’est moche. Faire de la resucée éhontée, c’est encore pire. Pas étonnant qu’Internet et porno soient toujours aussi copains ; chez l’un comme chez l’autre, l’Original Content est en voie de disparition avancée.

Edit : Grâce au talent de nos services de renseignement, nous sommes parvenus à obtenir quelques éclaircissements au sujet des faussaires. En réalité, Girlfriend Revenge s’intéresse uniquement aux photographies hébergées sur des TGP – Thumbnail Gallery Post. Vous savez, ces sites genre Crocoporn où l’on trouve des centaines de miniatures, entassées les unes sur les autres en fonction de leurs tags et protégées par une armée entière d’affreux pop-ups. En reproduisant les plus populaires, les gars de Girlfriend Revenge tentent de faire croire aux internautes qu’ils possèdent la galerie ou le film original. Ça fait moins rêver que la recherche inversée, mais ça doit aussi être plus efficace.

Pornspiracy3

Pornspiracy2

PPornspiracy

8 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire