Le twerk vrai, le twerk sale

Ha, alors comme ça on aime les culs hein ? Les boules lisses et généreux qui twerkent furieusement dans des clips en 1080p ? Très bien. Sauf que dans la vraie vie, ce n’est pas vraiment comme ça. On ne sait pas qui est Dai Wen, mais on le remercie d’avoir réalisé cette vidéo de twerk sans ronds de jambe, ni néons roses. Le twerk d’influence Rebecca Black par Miley Cyrus est une chose, le twerk krumpé ultra-violent du South Central en est une autre ; le mot twerk ne veut plus rien dire, on s’en écœure. Dai Wen se débarrasse de ce côté accessoire de mode en nous parlant de Grunge Shake, comme un retour aux sources, aux clubs crades de la Nouvelle Orléans. La fille qui danse sait très bien ce qu’elle fait, mais ni la lumière, ni le décor ne sont utilisés à son avantage. Elle n’est clairement pas là pour récolter des milliers de petits cœurs sur Instagram. C’est sans concessions, cru et brutalement réel, une bonne petite piqûre de rappel ; on va voir qui aime vraiment les culs, maintenant qu’ils ne sont plus enrobés de sucre.

6 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire