L’armée de Front est morte au champ d’honneur

Front magazine vient d’annoncer sur Facebook sa mort. Le message est simple :

« Salut tout le monde. Malheureusement, il semblerait que ce soit la fin de FRONT. Ça a été un grand plaisir d’être le meilleur des magazines sexy de la planète et nous n’aurions pas le faire sans vous. Merci d’être « so rad », vous déchirez tous.
Maintenant faites un truc pour nous… allez-vous bourrer la gueule !
Des tonnes d’amour,

L’équipe de Front
x »

Godspeed You! Front Army

Godspeed You! Front Army

Front berçait d’une parution mensuelle les amoureux de culture alternative fun et décomplexée. Musique, films, sports, jeux vidéo, ils relayaient les tendances d’un milieu entre rock, métal, skate et tatouages. Tout bon hipster britannique se devait d’être abonné à Front, si la pratique de l’abonnement n’était pas trop mainstream pour lui. Oui, Front nous venait de Grande-Bretagne.

L’armée de Front, comme ils avaient nommé le site internet, attirait notre intérêt pour cette mouture alternative de la Playmate. Chaque mois, des filles tatouées, mi-tendres mi-dangereuses se déshabillaient sur le papier glacé et en .jpg. Les vidéos ornaient nos cumpis de leurs beaux atours colorés. Les filles de Front avaient ce tempérament et ce naturel qui manquent à celles de Playboy. Les stars de la Page 3 assez fades, comme Holly Peers, Rosie Jones, Sabine Jemeljanova, se défoulaient et prenaient vie durant les sets du magazine quasi-sataniste avec son étoile inversée comme logo.

Tout allait bien en apparence, il venait de sortir un numéro tout beau avec Rebecca Fox. Nous hésitions à partager avec vous la vidéo promo autour d’un bon milk-shake. Maintenant, on peut :

191 numéros, ce sera le score à battre si des repreneurs s’aventurent dans cette belle entreprise. À cette heure, nous n’avons pas plus d’infos sur les raisons de l’arrêt. Sans doute, le modèle économique ne tenait plus entre papier et Web, l’équilibre est ardu à trouver.

Je me rappelle de la fois où Gonzo découvrit Mellisa Clarke, la brune à la frange. « WOWOWO » criait-il en sautillant dans les bureaux. Il était fou, fou d’amour. Car Front, en affichant ces demoiselles dans le plus simple appareil diffusait de l’amour. L’amour des gros nichons aussi.

Moi, j’étais resté crispé sur mon fauteuil face à Julie Kennedy l’Écossaise rousse, également connue sous les pseudos de WeeJulieTots et Lass Suicide. Le mois dernier, elle traînait en tenue légère avec quatre autres copines, Natalie, Gemma Stafford, Misty et Jo Evans. Ah ! Jo Evans m’avait tourné les sangs aussi. Bref que du beau monde dans Front côté filles. Nous ne pouvions que leur rendre un dernier hommage et les remercier pour les faps de qualité qu’ils et elles nous proposaient.

Lass Suicide

On espère vous revoir bientôt, les îles britanniques sont remplies de belles nanas qui cherchent à faire profiter le monde de leur plastique. Qui leur donnera la possibilité de traverser la Manche et l’Atlantique désormais ?

On vous regrette déjà.

Florilège des vidéos du temps révolu :

2 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap