eFukt, du danger des sextoys sans butoir

Encore une fois, eFukt nous plonge dans l’amère réalité des plateaux de tournage. L’envers du décor n’est pas glorieux. Dans cet épisode des travers de porn, Omar Galanti, le Shrek Piémontais, illustre parfaitement les dangers des sextoys sans butoir contre lesquels notre proctologue favori nous avait mis en garde.

Malgré ses années d’expérience, l’hideux Omar enfonce entièrement un gode dans l’anus de Masha. Il doit le savoir pourtant qu’il faut faire attention avec les toys sans butoir, tout le monde n’a pas la béance anale de HotKinkyJo. Il s’excuse en rigolant, tous sont hilares, sauf Masha évidemment. Une belle bande d’abrutis.

Masha et des amies, en toute simplicité

Masha et des amies, en toute simplicité

20 centimètres dans les fesses, la sensation doit être inédite, la pauvre se prend des fists de sauvetage qui n’aboutissent qu’au désespoir. Va-t-il falloir se diriger vers l’hôpital de Budapest (21Sextreme tourne là-bas) et subir une anesthésie générale ? [Spoiler Alert] Non, car la main fine d’une jeune femme passablement dégoûtée attrapera le maudit dildo et l’extraira de la contrée obscure et enchantée où Lemmiwinks s’était perdu.

Tout est bien qui finit bien mais l’histoire ne dit pas s’ils ont terminé la scène.

Clique si tu veux retrouver le dildo

Clique si tu veux retrouver le dildo

6 commentaires Voir les commentaires

  • Intéressant de voir la transformation de Masha qui suit le mouvement hilare au début de l’incident, avant de réaliser, assez tardivement, que la situation est plutôt préoccupante , principalement et même exclusivement pour elle. L’objet récupéré, elle est aussi la seule à ne pas afficher une joie partagée.
    Cet Omar n’est vraiment pas très engageant.
    Encore merci à Nicolas Lemarchand pour ses conseils avisés.

  • Ce qui est énorme c’est de voir je ne sais qui arriver en chemise et fourrer sa grosse main dans la meuf pour chercher ses clés.

  • Une « chance » que cet incident se produise dans un circuit Pro et non pas toute seule à la maison.
    Si vous saviez, aux urgences adultes, le nombre de nanas et de mecs qui arrivent avec:
    1/ Des pseudo-sextoys-improbables
    2/ Des excuses tout aussi improbables pour expliquer comment le tesson de Heineken s’est inexplicablement retrouvé fendu au fin fond du rectum.
    On fait même des paris entre internes maintenant…

    Dans l’hyper gore, on a aussi la patiente avec une colostomie (anus artificiel) qui revenait sans cesse avec une infection et des déchirures.
    Jusqu’au jour où on a compris que se on mari tentait vainement de « l’enculer » par l’anus…. Artificiel !
    True story!

Laisser un commentaire