Chouette, John B. Root se remet à écrire

Attention à tous, votre attention s’il vous plaît. John B.Root relance son blog. C’est un événement, qui nous l’espérons, tiendra sur la longueur. Le réalisateur français a toujours eu la plume brulante et agréable à lire. De 2003 à 2006, John écrivait quotidiennement (ou presque) sa vie de pornographe un peu dépressif et terriblement sensible. Ça s’appelait Inkorrekt et c’était bien.

Il y eut deux saisons à ce blog, une première basée le témoignage de ses turpitudes d’être humain, on passait de John à Jean en un article. Il confiait son malaise, son mal être, ses doutes sur son futur. John gueulait aussi contre le milieu, il n’hésitait à balancer, quitte à se mettre à dos la profession. En lançant Explicite, il avait compris que l’avenir appartenait à ceux qui vendraient leurs films en .mpeg. Toutes les méthodes de travail étaient à revoir, finis les gros budgets et les films scénarisés. Explicite inventait le gonzo à la Française au jour le jour.

Janet, mon amour de jeunesse

Janet, mon amour de jeunesse

Le business marchant de mieux en mieux, John arrêta de déprimer et la seconde saison du blog vit le jour. Orienté marketing avec ses posts bilingues, Inkorrekt 2 n’oubliait pas l’authenticité. Chaque jour amenait son lot de nouveaux tournages et de nouvelles filles, quel plaisir de découvrir chaque actrice en devenir. Des fois, il lâchait la photo pré-casting d’une inconnue au corps fabuleux et nous brûlions de désir dans l’attente que son visage nous fasse tomber définitivement amoureux. John se confiait encore à ses lecteurs, il partageait les fêtes, les bouffes entre potes, les filles soûles qui dansaient nues et ses amours, comme la romance qu’il vécut avec la volcanique Angelika.

Angelika en mère Noëlle, fap nostalgique

Angelika en mère Noëlle, fap nostalgique

John B.Root incarnait le porno propre et transparent, il s’évertuait à dévoiler les coulisses pour que nos faps soient paisibles, éthiques. L’image du studio était celle d’une production respectueuse et bienveillante.

Elena, Janet, Crystal, Angelika, Margot, Noémie, Salomé, Sonja, Mia et Magali l’assistante que l’on espérait voir nue un jour. Toutes ces débutantes ont marqué ma vingtaine et mes branlettes, j’enviais la vie de Jean, il était libre et proposait un porno sincère, avec pour seules volontés de mettre en valeur les filles et de filmer leur plaisir et leur sourire. Au fond, je le connais mon Papy B.Root, s’il avait eu à choisir, il n’aurait capturé que des regards remplis d’amour et de désir (et un pipi par-ci par-là).

Puis un jour d’automne, pouf, son blog s’est arrêté comme il avait repris, laissant le choix au lecteur de relire les archives, son livre d’or ou d’aller explicite-art.com. Jusqu’à cette troisième renaissance.

Photo en une par Trypode

1 commentaire Voir les commentaires

Laisser un commentaire