Hulk Hogan vs Gawker : fin du game

Voici la fin d’un choc des titans qui durait depuis plus de huit mois, une bataille sans pitié qui opposait Hulk Hogan et ses frétillantes bacchantes blondes aux journalistes bavards et têtus de Gawker. Tout a commencé en avril dernier, lorsqu’une sex tape du catcheur a été mise en ligne. Personne ne sait vraiment d’où cette vidéo est sortie, elle a juste surgi sur Internet, bourgeonnant ça et là sans que personne ne s’en soucie réellement. Peut-être aussi que personne n’a vraiment envie de voir l’énorme zizi de Hulk Hogan.

Au mois de juillet, TMZ apprend que quelqu’un cherche à vendre la vidéo à Vivid Entertainment. L’affaire reste sans suite. On ne saura probablement jamais qui a approché Vivid, Hulk Hogan lui-même ou un maître chanteur, tout ça est loin d’être clair. L’hypothèse de la machination traîne également dans un coin car c’est toujours mieux ainsi quand on est sur Internet. L’histoire étant tellement foireuse que toutes les spéculations sont acceptables. Au final tout ça fleure bon la bonne opé de com, après trente ans dans le catch, Hulk Hogan sait comment faire.

Interlude : Brooke Hogan

Interlude : Brooke Hogan

Mais en octobre dernier, Gawker reprend l’affaire et ça dégénère. L’article en question, Even for a Minute, Watching Hulk Hogan Have Sex in a Canopy Bed is Not Safe For Work but Watch it Anyway, est accompagné d’un extrait d’une minute. Tout ça tombe à pic : le catcheur porte plainte pour – entre autres – atteinte à la vie privée et violation de droits d’auteur. Un premier juge donne raison à Gawker. Hulk Hogan s’acharne et réitère sa plainte auprès d’un magistrat compatissant, qui ordonne la suppression immédiate de l’article dans son intégralité. Bien sûr, Gawker s’indigne, refuse de supprimer l’article et fait appel au nom du Premier Amendement.

Le verdict final a été rendu vendredi : le juge a entendu l’appel de John Cook. L’article restera en ligne, un point c’est tout. Il s’agit d’une « question d’intérêt public. » Il aurait été anormal que les choses se passent autrement. Tout le monde est content ; la liberté d’expression est préservée et Hulk Hogan fait parler de lui. On attend maintenant avec impatience la sex tape de Rey Mysterio, le plus crypto-gay de tous les catcheurs.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap