La cumpilation de la semaine #10

Au menu de cette semaine, très peu de porn, mais une liste de choses diverses et variées. Une cumpilation à l’image du temps, agité, gris et pluvieux. Pas au point de tomber dans le « brown shower », mais pas loin tant cette semaine a semblé rouler la merde. Mais ne partez pas trop vite, il reste tout de même de quoi se réjouir, grâce à Beth et à ces quatre jeunes hommes qui ont jeté un énorme doute sur l’hétérosexualité de bon nombre de nos rédacteurs. Enjoy.

Passion fapping

hotoctopuss

• Hot Octopuss déploie actuellement les grands moyens pour la sortie de Pulse, son nouveau sex toy unisexe : design léché, site internet classieux, storytelling étudié, lancement mondial…tout ça est très ambitieux et on aimerait beaucoup y croire. Malheureusement, le jouet parfait n’est pas encore pour aujourd’hui. C’est en tout cas l’avis de Fleshbot, qui a testé la bête en avant-première. Conclusion : Pulse est bruyant, encombrant et difficile d’utilisation. Déception. Peut-être qu’une nouvelle version viendra corriger le tir dans les mois à venir, qui sait ?

• Rick Roday de Peeperz a la larme à l’oeil, Cinemax, groupe de chaînes de télévision payantes aux États-Unis spécialisé dans le cinéma arrête la diffusion de “Cinema After Dark”, sa tranche horaire dédiée au cinéma érotique. Au pays du porn hardcore, le soft porn ne fait plus recette, à moins que la demande ne se soit dirigée vers le glam core comme ces dizaines de sites qui proposent de faire l’amour à des mannequins en contre-jour. Quoi qu’il en soit, vous ne pourrez plus tenter de fapper sur des gens qui baisent en slip sur de la musique d’ascenseur sur ce réseau, un challenge qu’on relevait avec brio étant ado. A noter tout de même que l’érotique a fait son grand retour sur les chaines françaises de la TNT, la raison est simple, c’est un excellent bouche-trou pas cher puisque la curiosité aidant, on s’y arrête souvent plus longtemps qu’entre deux clips pétés avec Keen-V.

Les tags interdits

paulmccarthy_complexshit

• « Oh nooooon pas le poo poo » crie le petit fappeur apeuré dans son coin, pourtant le scato est une réalité qui n’a pas cessé d’exister depuis que l’humain fait ses besoins. Le Marquis de Sade en a fait les riches (en fibres) heures de la littérature libertine et Rocco vous rappelait encore il y a peu que “It’s only smellz”. Cate est travailleuse du sexe et confie au magazine en ligne Gloss son expérience avec des clients adeptes du brown shower. Ses appréhensions, son régime café-clopes-fruits et sa première fois. Un document poignant en odorama.

Petite liste de paraphilies étonnantes chez Kinky, comme les filles qui éternuent ou celles coincées dans des sables mouvants, le tout en vidéo SFW en attendant que le cerveau humain évolue suffisamment vite pour rejeter ce concept de listes qui commence sérieusement à nous courir sur le gros haricot.

Je me détends sur Internet

MG_3404

• On était passé à côté de cette petite galerie des outtakes de la Front Girl de la semaine dernière, Beth, un physique à vous couper le souffle, des seins d’une grande générosité, bref, une vraie proposition de meuf bonne.

• Voilà déjà plus de cinq ans que Voyage au bout de la nuit, l’émission littéraire phare de Direct 8, fait rigoler les noctambules désoeuvrés qui font l’erreur d’allumer leur télévision au retour de leurs soirées alcoolisées. Si vous êtes un être humain normalement constitué et que la lecture à voix haute de La Chartreuse de Parme vous pourfend d’ennui, rassurez-vous : grâce aux rigolos de chez Woodrocket, la salvation culturelle amusante n’est – peut-être – plus si loin. Leur nouvelle série, Topless Girls Reading, vient d’être mise en ligne. Dans le premier épisode c’est April O’Neil, seins nus, qui nous lit un bref extrait de Wired : The Short Life and Fast Times of John Belushi…en vérité, c’est toujours très chiant.

Lucie Blush avoue ne pas trop aimer la plage, elle trouve ça sale et partage avec notre chère Abitboule ce constat évident : le sable dans le maillot de bain est l’ennemi du sexe. Pour autant, elle n’est pas contre y croiser Justin Shaw, Staniel Ferreira, Keith Van Nelson et Taylor Scott sous l’oeil du photographe Jean Paul Dia. Une petite vidéo courte et excitante, qui ressemble étrangement à l’équipe du Tag Parfait quand elle arrive à la rédaction le matin.

En bref virgule

• C’est le lien le plus partagé de la semaine après la page de la Public Disgrace du lama bordelais, vous l’avez certainement vu passer un peu partout : mes voisins baisent, soit la compilation YouTube des voisins les plus sonores. Du porn voyeur et auditif pour tous les amoureux des cloisons fines. Le succès est tel que le tumblr a déjà reçu plus de 45 contributions. Longue vie à lui.

On vous a déjà parlé de PornIQ, Gizmodo revient dessus et le voit, eux, comme le Pandora du porn, la web radio avec recommandation musicale. C’est à lire ici.

Aucun commentaire. Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Le Bon Fap