« J’ai tourné avec James Deen »

James Deen n’en finit plus d’avoir bonne réputation. Tout le monde l’adore. Je n’ai jamais entendu personne dire du mal de celui qu’on appelait le « boy next door » devenu une personnalité connue hors du porno. Et ce n’est pas près de changer apparemment.

En septembre, le petit ami de Stoya, papa de trois chats (ou quatre, on ne sait plus tellement ils en ont) et amateur de food porn lançait une proposition sérieuse. Il voulait faire du porno avec ta meuf. Les productions James Deen offraient l’opportunité à des filles de tous horizons de tourner une scène (ou plusieurs). Comme si baiser avec toutes les plus grandes actrices ne lui suffisait pas.

james-deen-630

Beau, rigolo, décidément James est parfait

Jenn Tisdale, une écrivaine et comique de Washington D.C., a posé sa candidature en ne connaissant de James Deen que son rôle dans « The Canyons ». Dans un article pour Jezebel, elle narre sa fantastique expérience. Après l’envoi de quelques photos, tout commence par un échange de mails. Deen lui écrit en personne pour parler du film à venir et pour connaître les envies de la jeune femme. Ils se rencontrent ensuite à New York City, discutent beaucoup, rigolent. Tout cela ressemble à un rendez-vous Meetic conventionnel, excepté qu’un des participants sera payé, en bonne et due forme, pour coucher après. Pas de suspense. De retour à l’hôtel, les choses se déroulent merveilleusement. Deen pratique sa spécialité avec ferveur. Jenn se donne entièrement et sincèrement. Après la mise en boite de deux scènes, la jeune femme se montre plutôt heureuse et satisfaite d’avoir tourné un porno. D’autant qu’aucun retour négatif ne lui est parvenu de la part de son entourage.

Jenn aime les cupcakes

Jenn aime aussi les cupcakes

Cette histoire témoigne du besoin d’amateurisme dans le porno. Les grosses productions fonctionnent, certes, mais la saveur de la débutante est inégalable. Jenn Tisdale ne devrait plus jamais réapparaître dans un porno. Il s’agit donc d’une oeuvre unique, rare, que le fappeur esthète sait apprécier.

James Deen a le nez fin en engageant des actrices d’un jour. Sa réputation lui permet de recruter des filles qui n’oseraient le faire avec personne d’autre. De plus, il offre un rendu à l’image bien meilleur que l’amat’ traditionnel. La confiance est totale. Cela alimente son site en contenu original qu’aucun gars du milieu ne peut concurrencer, Ferrara étant trop occupé avec ses Raw. Quand Ferrara transforme une porn star en une copine potentielle, Deen change ta copine en porn star. Rien que pour ça, j’ai envie de dire : merci qui ? Merci James Deen.

8 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap