La cumpilation de la semaine #7

Cette semaine, la veille du Tag Parfait sonde les dernières tendances pour mieux vous permettre de briller en société. Alors que les callypiges – les filles avec des gros boules, quoi – reviennent en force et que la fellation ne saurait tarder à devenir une science dure, la règle 34 montre qu’elle n’est pas près de disparaître. Un moment de bravoure journalistique signé Gonzo, Saint-Sernin et le Serbe.

Vis ma vie

• Stoya nous apporte de bien mauvaises nouvelles. La belle, que l’on sait très sensible aux traitements hormonaux, a découvert cette semaine qu’elle était à nouveau atteinte de douloureux kystes ovariens. Pour le moment, la procédure médicale est terriblement simple : wait and see. Difficile d’imaginer plus stressant. Pour tromper son angoisse, l’actrice nous donne ses astuces fringues et maquillage. Bon, ça concerne surtout les filles, mais ça peut aussi servir aux hommes. En tout cas, on lui souhaite un bon rétablissement.

• Deux jours avant que cette triste nouvelle ne soit annoncée, le pétulant Lee Roy Myers photographiait Stoya dans une armurerie, visiblement un peu perdue. Il semblerait que l’aptitude à manier un fusil à lunette soit un élément essentiel de sa prochaine scène pour les petits marrants de chez Wood Rocket. Stoya en gun babe…? On demande à voir.

Mecs fragiles

blow-job

• La stigmatisation des consommateurs de pornographie continue avec cet édifiant billet du Daily Star, un tabloïd réputé pour sa tendance à la diffamation, à l’affabulation et au sensationnalisme. Avec une sensibilité touchante, la journaliste Jane O’Gorman nous livre le témoignage d’un jeune homme porno-dépendant de vingt-cinq ans. Angoissé à l’idée de ne plus maîtriser ses pulsions, ravagé par une culpabilité qui n’a pas lieu d’être, le pauvre garçon est littéralement au fond du trou. Un bel exemple des effets de la stigmatisation et de son éternel cheval de bataille, la dépendance à la pornographie.

• Généralement les conseils sexo ressemblent à une longue plage d’ennui, on laisse ça à la presse féminine et à leur terminologie propre qui transforme une fellation en bétonneuse. Mais quand c’est Lucie Blush qui s’y colle à la Buzzfeed pour expliquer comment bien sucer c’est une toute autre histoire. Ça donne une série de 16 gifs qui distille bons conseils, astuces et écueils à éviter.

• L’hétéroflexibilité fait son petit bonhomme de chemin. Tranquillou, les hétéros se mettent à tâter de la teub sans complexes. On connaissait les acteurs hétéros qui enfilaient des acteurs gay comme qui rigole. On a vu le fappeur fou des hôtels toucher le Graal avec une bouche masculine. Dans ce dernier cas, c’était un pis-aller. Quand tu n’as pas baisé depuis longtemps, ton curseur sexuel bouge et les nécessités de l’existence peuvent te faire tourner casaque. C’est ce que les gars de DesesperateStraightGuys ont compris et exploitent en vendant du porno gay tourné avec des hétéros de ta rue, de ta fac : le straight next door. Un bon argument commercial, auquel on ne croit guère pourtant.

Règle 34

• La guerre des parodies fait rage. Games of Bones arrive bientôt, en attendant Jim Powers et DreamZone Entertainment sortent le pire cauchemar du porn existant : E.T XXX. Plusieurs tentatives hantent les internets, toutes plus affreuses les unes que les autres. Dans cette version, le petit alien compte trois testicules, d’où son nom, Extra Testicle. Le scénario a l’air marrant, et malgré l’horreur qu’inspire le costume, on a envie de mater ça. Surtout qu’il y a Veronika Radke, la meuf de Gonzo, et ses beaux yeux.

• Même galère dans le biz de la sextape. Dur de se faire une place au soleil du porn. Ouais, ça stigmatise le X, mais ça permet le ramdam international, alors que faire ? Tami Erin hésitait depuis fin août. Elle a fait monter les enchères et a signé le contrat avec Zero Tolerance. Vivid pour une fois n’a pas suivi. Tami, c’est l’interprète de Fifi Brindacier, la rouquine espiègle avec des couettes. Elle est devenue une MILF américaine plutôt pas mal. Tout ça sent la vieille machination (les images sont très bien tournées), mais comme on dit au bureau : « dans la sextape, sans entourloupes, y’a pas de plaisir ».

Les vrais bails

MTV TRL Presents Co-Host Ne-Yo With Mark Wahlberg, Rich Boy & Lloyd

• XBiz nous a offert cette semaine, dans le flot ininterrompu des actus pornos, un article de fond, un vrai reportage sur le débat autour du port de la capote. Ce débat nous a accaparés tout le mois de septembre. Depuis, les choses sont rentrées dans l’ordre, pour la plupart. Dan Miller revient sur toute l’affaire et interroge les personnalités principalement concernées, les producteurs (Larry Flynt notamment), les actrices, les acteurs. Le journaliste évoque aussi la campagne agressive de la puissante et riche AIDS Healthcare Foundation.

En résumé, tout le milieu est en majorité ouvert à la liberté du choix, même si certains appuient qu’il est parfois difficile de dire non. Il y a également cet argument, sans sources ni chiffres, qui affirme que le public refuse la capote. Bref, tous les points de vue sont représentés. Et on apprend même qu’une loi de 1993, sur les travailleurs exposés aux contaminations, obligeait déjà les acteurs à porter une protection. Tout ça pour ça.

• Jada Stevenz a gagné le prix du meilleur boule du monde d’après le blog de BangBros. Sex.com a donc compilé quelques gifs en l’honneur de Jada, celle au boule plus grand que l’Amérique qui ravit les pygophiles les plus exigeants. La mode est clairement aux énormes engins en ce moment, aux mastodontes qui nous étouffent, aux PAWG in ya face. Fini les petits boulis mignons qui tenaient avant dans le creux de la main et place à Kim Kardashian et son engin de malheur. C’est vendredi, alors chantons en coeur avec Philippe Katerine :

J’aime tes fesses
Pourquoi
J’aime tes fesses
Parce que j’aime tes fesses
Pourquoi j’aime tes fesses
Parce que j’aime tes fesses
Pourquoi j’aime tes fesses
Parce que j’aime tes fesses
Parce que j’aime tes fesses
J’aime tes fesses
J’aime tes fesses

3 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap