Pornostagram : Canelle

Canelle est une Suicide Girl, enfin une aspirante SG. Pour l’Observatoire décomplexé de Pornostagram, elle nous explique la nuance et nous en apprend plus sur la communauté des filles tatouées. Avec son corps et son sens de l’érotisme, elle affole les pornostagramers malgré ses clichés distillés au compte-gouttes. Sans complexe, à visage découvert, elle exhibe sa peau décorée pour la beauté de l’art et notre plaisir. Canelle se révèle tendre et son sourire devrait rapidement vous conquérir.

Comment as-tu connu Pornostagram ?
Pornostagram, j’ai connu grâce à Hysope. Elle en avait parlé dans un tweet, du coup ça a aiguisé ma curiosité. Je me suis inscrite pour jeter un œil et j’ai trouvé ça plutôt marrant. Le concept est chouette, le côté amateur est séduisant, chacun peut poster ses photos sans véritable censure et se montrer comme il le souhaite. Avant, je faisais des #bonui, des nus sur Instagram, mais ils ont supprimé mon compte assez rapidement. Il y a un an en fait. Puis, j’en ai ouvert un nouveau et j’ai persisté à envoyer des photos un peu limite, l’amour du risque. Alors quand j’ai découvert Pornostagram, je me suis dit que ce serait plus simple d’y mettre mes photos.

Mais tu as un Tumblr, non ?
J’en ai un oui, mais il ne sert pas vraiment pour ce genre de photos de moi. Je relaie parfois celles des photographes avec qui j’ai travaillé. Mais c’est tout, il n’y en a pas des centaines. En fait, j’ai deux Tumblr. Un classique où je reprends des photos d’histoire de l’art, des trucs arty et j’ai 23h30 où c’est plus érotique.

Pourquoi poster sur Pornostagram ?
C’est marrant de poster des photos à poil, avec la peur de se faire reconnaître. Tout le monde t’identifie, mais sans vraiment te connaître. Et il y a aussi le fait, que la photo m’a permis de m’accepter physiquement. Donc, je continue dans cette voie pour remercier ces gens qui m’ont permis de gagner un tout petit peu de confiance en moi.

IMG_0877-BW-Ch

Revenons vers Hysope, qui est-elle ?
C’est une très bonne amie que je connais depuis quelques années maintenant. C’était quand je me suis inscrite sur Suicide Girls (SG) en 2011. On a commencé à papoter et un jour, elle est venue à Strasbourg pour une séance de tatouage. Je suis allée la chercher, on a bu des coups et le feeling est bien passé. C’est là que ça a débuté.

Tu es donc une Suicide Girl ?
Je ne suis pas officiellement une SG, je suis une simple hopeful. En fait, pour devenir SG, ton set doit être acheté par le staff pour apparaitre sur la page d’accueil du site. Avant ça du coup, tu dois créer un compte pour soumettre tes photos. Tu es donc hopeful. Tu proposes ton set soit au staff directement, soit en MR (member review). Dans ce cas, ce sont les membres du site qui votent et commentent ton set. Il faut avoir un minimum de 98% de votes positifs et 900 commentaires assez vite si tu veux avoir la chance qu’il soit pris.

Pour ma part, j’ai envoyé mon premier set en 2011 et depuis il y en a eu 3, un 4e bientôt et rien n’a été acheté, mais c’est normal. Quand une de tes séries est sélectionnée, tu reçois un peu d’argent, des petits cadeaux de temps en temps. Mais ça te permet surtout de te faire des contacts plus rapidement avec des photographes.

Ça se passe au niveau français cette sélection ?
La page SG France, c’est juste des SG françaises qui l’ont créée. Quand le set d’une nana du pays (France ou Belgique en l’occurrence) sort, sur le site officiel, ça permet d’en faire la promo et d’offrir plus de visibilité. Il y a tellement de séries de photos qui sortent tous les jours que tu es vite noyée dans la masse.

Être SG, c’est quand même un peu la classe.
Clairement.

IMG_0904-BW-Ch

Tu disais avoir commencé à faire des photos pour t’accepter ?
À la base, quand j’étais ado, j’étais très fan des Suicide Girls. J’avais un style un peu décalé et ces filles tatouées, c’était un peu mes idoles. J’ai commencé la photo pour faire comme elles. Et puis en m’inscrivant sur le site SG, je me suis dit que ça pouvait aider des filles un peu fortes et grassouillettes comme moi. Des filles qui ne se sentaient pas forcément acceptées ou qui ne se reconnaissaient pas dans les magazines. Alors, peut-être qu’en tombant sur mes photos, elles pourraient se dire : je peux être mignonne et avoir des formes. Au départ, j’avais vraiment fait ça pour ça, mais je me suis rendu compte, avec le temps, que je m’étais un peu trompée vu qu’aucun des sets postés n’a été accepté. Mais bon, ce n’est pas grave, je m’éclate à les faire et j’ai des retours positifs, alors je suis plutôt contente.

Maintenant, c’est l’envie de faire et de partager de jolies photos un brin érotiques qui me motive. J’ai eu la chance de poser pour quelques photographes (Chill, David Charlec, La Fille Renne, Julien Chambon). Ces séances m’ont apporté beaucoup de satisfaction.

Gonewild, tu connais ?
Oui un peu, mais bon ça ne m’a pas trop plu. Autant il y a des sets qui sont bien comme ceux d’Hysope. Mais à côté, les filles vont un peu trop loin dans le trash pour moi. Je ne me vois pas mettre des photos de moi me mettant des doigts, je ne pourrais pas. Je suis trop sainte-nitouche pour faire des choses aussi osées. Ouais, la limite, c’est le porno. Je préfère rester dans l’érotisme.

Il y a comme une contradiction. Ça ne te dérange pas du coup que les gens postent du vrai porno sur Pornostagram ?
Non, ça ne me dérange pas que les gens le fassent, je trouve ça chouette. Je regarde avec plaisir même, faut bien l’avouer, mais je bloque pour moi. Après, j’aime bien poster là parce qu’on y trouve des gens un peu mal foutus, qui ne sont pas des canons de beauté. Sur GoneWild, j’ai le sentiment de ne pas avoir ma place. Les nanas de GW sont toutes super bien gaulées et je ne me vois pas au milieu d’elles. C’est un peu stigmatisant.

Ton compte Pornostagram t’a servi à rencontrer des gens ?
Non pas vraiment, pas du tout même. On vient plutôt me complimenter sur mes photos, mais pas pour me draguer, non. Même sur Suicide Girls. Mais je me suis fait de bonnes amies sur SG, alors à défaut d’autres choses, c’est déjà pas mal. Pour le reste, y a la main droite (rires).

IMG_0982-BW-Ch

On sait donc que tu es droitière. Je voulais te demander si tu avais été victime du slut shaming ?
Non, je touche du bois, je n’ai pas connu ce genre de choses. Tous les gens qui m’ont reconnue, ça s’est bien passé. Ce sont des clients souvent et ils sont très sympas à chaque fois. Dans mon cercle d’amis, tout le monde sait ce que je fais, donc il n’y a pas de problème. Une fois, un serveur m’a remise, alors j’ai eu une ristourne sur la note. Pour une fois que ça me rapporte quelque chose, ce n’est pas tous les jours.

Mais sinon, je n’ai jamais eu ce style de problème dans la vraie vie. Après sur SG, je me suis prise des réflexions pas très agréables sur mon physique. Une fois, sur un set dans la pénombre avec des projections lumineuses sur moi, un gars est venu me dire que je faisais ça dans le noir parce que j’étais grosse. Ce n’était pas très malin surtout qu’il était obèse.

Comme on est sur le Tag Parfait, la question traditionnelle : quels sont tes tags de prédilection ?
Alors, le tag teen comme 95% des gens, je pense. Amateur et puis bondage, BDSM. J’aime bien les choses qui sortent de l’ordinaire. J’utilise le plus souvent les tubes pour trouver les vidéos, mais j’aime bien aussi aller jeter un œil sur le Tag et me laisser tenter par les petites vidéos que vous proposez. J’aime bien. Mais bon, je ne suis pas une experte de porno.

En fait, je fappe davantage sur des images que sur des vidéos. Je trouve ça plus excitant de faire défiler ma TL Tumblr par exemple. Je réagis mieux sur les photos, c’est plus excitant pour moi, ça joue beaucoup sur mon imagination.

Tu as des acteurs ou actrices préférés ?
Sasha Grey est mon actrice préférée, je la juge très alléchante, mais après je ne m’y connais pas trop. La première vidéo porno que j’ai vue, Malice in Lalaland, c’était avec elle. Donc forcément, ça m’a beaucoup marqué. J’avais bien accroché.

Pour terminer, as-tu des comptes Pornostagram à conseiller ?
Un jeune homme que j’aime bien : Vertigo. Le compte d’Hysope et de Bobbybretzel, deux références. Et un gars que je ne suis pas, Bob13. Des fois, je m’amuse à aller voir sa TL, parce qu’il poste au moins dix photos par jour et il est tout le temps en train de se taper une fille différente. Je trouve ça plutôt marrant.

Photographie par Chill.

3 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire