Septembre 2013 – Audrey

Audrey par Valentin Le Cron

Née :
1986

Ville :
Lille

Ton premier souvenir érotique ?
Les films pornographiques cryptés sur Canal Plus. Il y avait quelque chose de vachement excitant dans l’apparence pixellisée des images et les bruits modifiés.

Ton premier porno ?
Je devais avoir 11 ans et c’était une cassette vidéo planquée dans la bibliothèque de mon beau-père ! Je ne me rappelle pas du titre, mais je sais que l’histoire m’avait bien plus intéressée et surprise que les scènes pornographiques en elles-mêmes. D’ailleurs, aujourd’hui c’est de plus en plus difficile de trouver du X scénarisé. Dommage.

Quel est le film traditionnel le plus sexuel que tu aies vu dernièrement ?
Spring breakers d’Harmony Korine. Ça aurait été marrant que les princesses Disney se fistent à l’écran ! J’ai eu un gros coup de cœur pour ce long-métrage, en particulier pour la scène où les héroïnes font sucer le flingue à James Franco. C’est très sexuel aussi quand celui-ci reprend Everytime de Britney Spears au piano.

À quoi ressemble ta consommation de porn ?
Je vois peu de porno, mais je suis ultra sélective. Épisodiquement, je vais avoir de grosses envies d’en regarder. J’ai un penchant pour QueerPorn.TV, un site où la plupart des acteurs ne sont pas des pros : c’est là que je vais pour trouver tout ce qui est moins “classique”. Il y a ce que fait Courtney Trouble. J’aime bien les corps modifiés en général, or dans le porno traditionnel, on n’en voit pas trop.

Quels sont tes tags ?
Je lis le Tag Parfait, mais paradoxalement, quand je cherche des vidéos, je ne passe pas par des tags. Je m’intéresse plutôt aux actrices… Sasha Grey, Stoya, Ovidie, Judy Minx !

Ton porn idéal ?
Du fist-fucking avec du Peaches. Ça peut sembler hardcore alors que je suis hyper sensible et timide.

Dans 20 ans, le porno aura-t-il changé ?
Aujourd’hui, on est dans une tendance gonzo. Dans 20 ans, on reviendra peut-être à des films scénarisés, enfin je l’espère.

Et en termes d’innovations technologiques ?
Je n’imagine pas regarder des vidéos en 3D par exemple. Ça me fait mal à la tête ! Et puis ce serait trop violent vu ce que je consomme.

Tu aimes le porn made in France ?
Il y a de très bons réalisateurs. Je pense à Orgie en noir d’Ovidie, entre autres. Après, j’ai rencontré des personnes comme HPG et ça a modifié mon regard : avant je pouvais trouver un intérêt dans son travail… Plus maintenant.

Comment as-tu découvert Le Tag Parfait ?
Avec un ami, on s’envoie des photos de cul et des liens. Le Tag Parfait revenait souvent, du coup je m’y suis intéressée de plus près. L’idée de parler du porno comme d’une culture à part entière me plaît beaucoup. Jusque-là, personne ou presque ne l’avait fait de cette façon.

Pourquoi vouloir être une Parfaite ?
C’était un défi. Et je ne sais pas si cette réponse a déjà été donnée, mais… Être parfaite quelque part, c’est cool.

Photo par Valentin Le Cron

Merci au Joséphine pour son accueil et sa carte des whiskies.

Si vous voulez être le ou la prochaine parfaite, envoyez-nous un mail avec quelques photos.

15 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire