La playlist de Sasha Grey

Sasha Grey est mélomane. Et Sasha Grey est francophile. En la voyant tweeter dans un français impeccable, on criait déjà cocorico, on écrivait au Ministère de l’Intérieur pour demander la naturalisation de notre belle pour l’épouser encore plus vite.

Comme nous même donnons modestement dans la playlist Spotify, nous avons cliqué sur le lien. Cinquante-sept morceaux, et quelques titres qui nous sont familiers : le Tandem de Vanessa, du Sébastien Tellier, du SebastiAn, qui tous deux ornent les murs du bureau, on s’est sentis en confiance, se demandant même si Sasha ne nous lisait pas en loucedé.

Il y en a pour tous les goûts : des gros classiques de Marvin Gaye, Minnie Ripperton ou du Velvet Underground à l’extrait du dernier Daft Punk, en passant par les plus énervés Dantzig et Black Flag et les plus smooth Chet Baker et Thelonious Monk. On était bien, vantant l’éclectisme de Sasha, lovés dans nos fauteuils, whisky et cigare à la main, en train d’écouter du jazz en tamisant la lumière.

Et puis, folie du mode aléatoire, des accords venus droit de l’Enfer se sont mis à résonner. Les mots sont sortis : « Tourner le temps à l’orage / Revenir à l’état sauvage ». Jizzou s’est tout de suite réfugié sous son bureau et nous nous sommes tous regardés, dans l’espoir que quelqu’un se décide à zapper cette piste 31, le nouveau nombre du Diable.

[youtuber youtube=’http://www.youtube.com/watch?v=H5r8X8L0dpM’]

Sasha, qu’as-tu fait ? Pourquoi Johnny dans cette playlist au demeurant plutôt sympathique ? Même sur Ace of Base on chantait en chœur mais là, vraiment, on a du mal. Et puis on a réfléchi. On a croulé sous les posts en Français, sur Tumblr, sur Instagram. On la connaît, notre Sasha, elle n’a pas le tweet aussi facile. En pleine promo pour la sortie de son livre The Juliette Society (elle sera d’ailleurs à Paris du 30 au 2 octobre), on imagine qu’un CM a pris le contrôle du vaisseau Grey. Alors on lui pardonne et on retourne écouter sa musique (de la noise qui tâche), celle qu’elle fait (vraiment) avec ses doigts.

[Edit] Le Livre de Poche, son éditeur français nous dit que c’est bien Sasha qui aurait choisi notre Johnny national. Incompréhension.

lelivredepochefb

4 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire