La cumpilation de la semaine #2

Cette semaine a été fructueuse au Tag ; on a bombardé sans relâche. Saint-Sernin avec son casque enfoncé sur la tête partait en éclaireur rapporter des nouvelles fraîches à son rédac chef concentré sur ses cartes d’État-Major. On creusait des tranchées, on se planquait dedans, on balançait des brèves comme des grenades à fragmentation ; on attendait que ça pète puis on fonçait dans le tas. Mais il a bien fallu faire le tri et se concentrer sur l’essentiel. Pour le reste, c’est la cumpilation, votre rendez-vous hebdomadaire des nouvelles neuves de tête de ligne.

Louis Picker

Derrière ce sourire se cache peut-être un vaccin contre le sida

Serious business

• Cette semaine, le magazine Forbes revient sur les mauvais chiffres de l’emploi aux États-Unis. Cette baisse serait imputable à l’industrie du divertissement et par extension à celle du porno à l’arrêt depuis cet été suite aux cas de VIH. C’est en grande partie faux mais ça n’empêche pas la presse de titrer là-dessus. L’art du story-telling… Une bien belle histoire des médias à lire ici.

• Un peu d’espoir dans ce monde si triste. L’équipe du Docteur Louis Picker de l’Université de la Santé et des Sciences de l’Oregon planche depuis 10 ans sur un vaccin contre le VIS (un cousin du VIH 100 fois plus costaud qu’on trouve chez les singes). L’idée derrière ce projet est d’éradiquer complètement le virus et générer une réaction immunitaire permanente. Une application pourrait aboutir un jour à un vaccin contre le sida. En attendant, on croise tous les doigts, des plus petits aux plus grands.

• Pénaliser le porn revenge continue son petit bonhomme de chemin en Californie. Si la mesure passe, diffuser des images sexuelles « avec l’intention de causer un tort moral pourrait être passible de 1 000 $ d’amende et jusqu’à 6 mois de prison, même si la photo est prise avec le consentement de l’autre ». Sachez tout de même que ça ne concerne pas les selfies, Snapchat a donc encore de beaux jours devant lui.

oral-sex-lessons-13

Not bad

Plus belle la vie (sexuelle)

• Motherboard revient dans un long article sur le futur des sextoys en s’appuyant sur les exemples d’innovation chez les fabricants de sextoys Lelo, Minna Life et Aneros ou comment le design s’allie à la technologie pour donner des sextoys innovants, beaux et performants. Un article à lire au coin du feu en pensant à l’avenir.

• Du lubrifiant senteur sperme. On ne va pas vous refaire un sketch de Gad Elmaleh, on vous aime trop pour ça. Mais dans quel type de réunion décide-t-on de commercialiser ce genre de produit ? Existe-t-il des études prouvant qu’un grand nombre de personnes aiment l’odeur du sperme ? Prenons le temps de réfléchir un peu. L’idée de ce lubrifiant peut se révéler intéressante. Il reproduit l’aspect et la texture du sperme, sans le goût. Jouer avec devient plus simple et c’est un moyen subtil pour habituer votre partenaire à l’éjac’ faciale. Enfin si l’odeur ne gâchait pas. Non vraiment, pourquoi avoir rajouté l’odeur ?

• Des cours de fellation ? C’est en Russie que ça se passe. Pour 3500 roubles (80 euros environ) vous pouvez apprendre les rudiments d’une bonne pipe. Le plus marrant dans l’histoire c’est qu’aucune source ne donne l’adresse de ce cours que tout le monde s’empresse de partager depuis des jours. Et nous aussi pour la peine, car on va pas se priver de godes « réalistes » et de situations incongrues. Par contre, on tient à prévenir celles et ceux qui voudraient s’entraîner sur une banane ou un gode, ça ne vous apprendra pas à faire un bon hand-job, essentiel pour arriver à ses fin sans perdre deux heures. On veut bien jouer aux cobayes si ça vous tente.

female voyeur Petra Joy

Moteeeeeeeeeuuuurr

Porno, action et perspective

• James Deen qualifiait, il y a peu, le porno pour femme d’absurdité, cloisonnant les genres et définissant ce qui doit plaire à l’un et pas à l’autre. Dans un entretien au HuffPost, Petra Joy, réalisatrice renommée de pornos destinés aux femmes, explique son point de vue. Elle propose une alternative, un nouvel échantillon dans la variété du porno, une autre façon de filmer le sexe. Elle le destine aux femmes parce qu’il s’agit de se concentrer sur le désir féminin pour l’homme en le filmant plus sensuellement. Elle s’attache aussi au plaisir féminin. Pour cela, elle part en quête du tag sincérité en n’employant pas d’acteurs professionnels. A Taste of Joy, son film récompensé pour les curieux.

• Aurora Snow tient une chronique dans le Daily Beast. Dans la dernière en date, elle s’attaque au streaming porno, responsable selon elle de la crise de l’industrie porno (ce qui n’est pas faux). Elle propose donc cinq solutions assez évidentes pour redresser la barre, comme augmenter la qualité des productions, être original et ce genre de choses. Mais la plus efficace reste tout de même de s’allier avec les tubes pornos. Elle cite alors le patron de Vivid : « on a filé à Pornhub un extrait de 5 minutes de la sextape de Farrah Abraham avec des liens vers Vivid. Les 10 premiers jours, la vidéo a claqué 12 millions de vues. Soit directement 500 000 $ de recettes dans nos poches ». Curieux hein ? Alors, le streaming porno, problème ou solution ? Hassoul, à vous de juger.

Kayden_Kross_Manuel

So much love to give

En bref

• Le Doc est de retour sur Fun Radio avec Lovin’ Fun (sans Difool cette fois-ci). Pourquoi pas, mais n’oubliez pas que c’est aussi un bon gros réac qui voit le porno comme le diable, comme le soulignaient nos confrères de Street Press dans un entretien en juillet dernier. Le sera-t-il à l’antenne ?

• Kayden Kross est enceinte de Manuel Ferrara, un heureux événement relayé par le blog de sex.com

• Une étude (à la con) tente de classer scientifiquement les zones les plus érogènes en oubliant de parler du cul. Bravo les champions.

9 commentaires Voir les commentaires

Laisser un commentaire

Le Bon Fap